UR de Dijon – La chair à canon face à l’attentisme !!

C’est bel et bien ce sentiment que ressentent les personnels au sein des détentions et notamment sur les établissements de REIMS, TOURS ou CHATEAUDUN où les agressions sur personnel deviennent monnaie courante.

Ces agressions, régulièrement banalisées par les chefs d’établissement à travers les sanctions appliquées en commission de discipline aux auteurs des faits comme à Saran ou l’évocation de vraies et fausses agressions comme à Châteaudun, ne sont plus tolérables.

Pourtant alertée sur ce climat, la Direction Interrégionale semble sourde aux avertissements que l’Union Régionale UFAP de Dijon a formulés avec redondance.

Cet attentisme ne restera pas sans conséquence et les réactions des personnels se feront connaître à sa juste mesure, face à ce sentiment d’insécurité permanente et d’impunité générale des détenus qui règne dans nos détentions.

La mise en place de groupe de travail sur le retour de l’autorité en détention est une bien maigre consolation et ne suffira pas à calmer la colère des agents qui attendent autre chose de leur hiérarchie.

L’Union Régionale UFAP de Dijon, quant à elle, se désespère d’une réponse sans équivoque de la part de la Direction Interrégionale face au laxisme de certains chefs d’établissement et la gestion calamiteuse de ces situations.

Au-delà de notre présence sur les différents mouvements qui pourraient émerger ici et là début avril, nous apportons notre soutien indéfectible aux personnels en souffrance sur ces établissements et ne manquerons pas d’aborder ce sujet au cours de notre prochaine Commission Exécutive avec l’ensemble des établissements de la région pour se mettre en ordre de marche.

Pour l’Union Régionale UFAP,

Les Secrétaires Généraux

Thierry CORDELETTE – Angui ANASSE

chair a canon face a l attentisme (2)

 

Related posts