mercredi 10 juillet , 2019

UR de Dijon – LA SOUFFRANCE AU TRAVAIL est PARTOUT : en détention et DANS LES BUREAUX ADMINISTRATIFS !!!

L’Union Régionale UFAP de DIJON alerte la directrice de l’administration pénitentiaire et le directeur interrégional des services pénitentiaires Centre-Est DIJON sur les carences en effectifs de la filière administrative en Etablissement et au siège de la DI, qui amènent nos Camarades et Collègues à subir une surcharge de travail qui devient indécente dans l’exercice de leurs fonctions.

Livrés à eux-mêmes, isolés, découragés, les Personnels Administratifs accomplissent des tâches exponentielles qui leur sont confiées, voire pour certains une multitude de postes qui leur sont attribués, sous le regard passif mais tout aussi exigeant de l’Administration, qui ne cesse de les accabler via de nouvelles directives en matière de gestion administrative.

Cette souffrance au travail contraint de plus en plus d’Agents à quitter l’Administration Pénitentiaire et choisir une autre orientation professionnelle.

L’Administration Pénitentiaire affiche une volonté de proposer un programme de formations adaptées au poste occupé, …. ceci n’est qu’UNE ILLUSION, car dans les faits ZÉRO programme (chorus, harmonie, positions administratives, genesis, bureautique, etc…), et ZÉRO formateur dédié aux Personnels Administratifs.

En effet, sur le terrain dans les bureaux administratifs en Etablissements, et sur le siège de la DI, les Personnels en poste depuis un certain temps, au delà de ne pas bénéficier de formations de perfectionnement et de mise à jour de leurs connaissances, ces derniers sont amenés à former les Personnels nouvellement affectés dans leurs services. Donc, vous l’aurez compris, le fameux programme de formations imposé par l’Administration à ses Agents est contenu du « DEMMERDEZ-VOUS », …. avec les pavés « Modes opératoires » balancés sur intranet, que les utilisateurs se fadent pour chaque saisie à effectuer.

Cette absence de programme de formations a pour conséquences d’une part, des pratiques « branlantes » qui se répercutent sur la gestion des dossiers (la mobilité, les congés, la retraite, et à venir la paie, etc…), et d’autre part de mauvaises saisies et donc des incohérences qui nécessitent des vérifications à foison.

Toutes ces incohérences horripilent la DAP, bien voyons !!!, et celle-ci ne manque pas, dans sa foulée, d’imposer aux Agents des Etablissements et du siège de la DI, des corrections à effectuer dans des délais intenables.

Et pourtant, souvenons nous par exemple de la campagne de fiabilisation des données Harmonie menée en 2012 !!! Où en sommes nous aujourd’hui ??? : de nouvelles anomalies constatées, qu’il faut à nouveau corriger et par qui ?…. les mêmes têtes qu’en 2012….. BIEN USÉES AUJOURD’HUI !!!

Ne serait-ce pas judicieux de créer, à l’instar de la PJJ DIJON, un pôle consacré exclusivement à la fiabilisation des données Harmonie. Cela permettrait aux Personnels affectés dans les services R.H. d’accomplir les saisies supplémentaires que vous venez d’exiger d’eux (congés matérnité, congés maladie ordinaire, CET, etc…).

Est-ce trop vous demander d’agir afin de faire cesser la dégradation des conditions de travail des Personnels Administratifs de l’ensemble des services.

Ces conditions sont d’autant plus cahotiques aujourd’hui, que les Personnels Administratifs s’interrogent avec une forte inquiétude, quant à leur devenir au regard des nouvelles orientations telles que la disparition du bureau des pensions du Ministère, de la mise en place de l’outil unique Paie, GENESIS, etc…

Au titre du respect et de la considération que vous êtes sensée avoir envers vos Personnels, vous avez choisi, Madame la Directrice de l’Administration Pénitentiaire, de ne pas les informer sur le qui fera quoi, et où, et comment, en matière par exemple de gestion des dossiers retraite, paie, etc…

L’Union Régionale UFAP de DIJON considère que cet état de méfaits est inacceptable pour les Personnels Administratifs de la chaîne pénitentiaire.

De plus, les Personnels de la filière administrative, au delà d’avoir à subir ces conditions de travail désastreuses, verront leur régime indemnitaire être bousculé avec la mise en application du RIFSEEP (Régime Indemnitaire tenant compte des Fonctions, des Sujétions, de l’Expertise, et de l’Engagement Professionnel), pour laquelle des réunions de concertation avec les Organisations Syndicales étaient annoncées pour ce début d’année 2015, et qui à ce jour n’ont toujours pas été programmées.

L’Union Régionale UFAP de DIJON refuse que l’annonce de calendrier de réunions ne soit que fiction et nous ne permettrons pas que ce régime indemnitaire soit lancé comme UN COUPERET à l’égard des Personnels Administratifs Pénitentiaires !!!.

Alors, ENSEMBLE, MOBILISONS NOUS,Personnels de tous corps et grades confondus afin de DIRE STOP à cette SOUFFRANCE GÉNÉRALISÉE PÉNITENTIAIRE !!!!.

Les Secrétaires Généraux          –        Les Représentantes Administratives

de l’Union Régionale UFAP               du Bureau Régional UFAP

Personnels Administratifs EN SOUFFRANCE

 

 

 

Related posts