vendredi 12 juillet , 2019

UR de Dijon – Mouvement de solidarité à TOURS

 Le samedi 23 avril 2016, notre Collègue Angelina, subissait une terrible agression à l’arme blanche, durant laquelle plusieurs coups de couteau lui ont été portés par un détenu au quartier mineurs. 

Cette tentative de meurtre venait s’ajouter à une vague d’agressions recensées au sein de cette maison d’arrêt depuis plusieurs années.  

Suite à cette vague d’agressions et avant cette tentative de meurtre, le Bureau Local de cette maison d’arrêt avait décidé, avec le soutien inconditionnel de l’Union Régionale, d’entreprendre une série de mouvements de protestation et de rencontre avec les différentes autorités, afin que soit mis un terme à la gestion calamiteuse de cette structure et particulièrement la détention. 

Le premier mouvement de contestation était alors prévu le 7 avril 2016, ce qui a eu pour conséquence, de voir le Directeur Interrégional, Pierre DUFLOT, se déplacer sur site, le 5 avril 2016, afin d’entendre les Représentants de notre Organisation sur les problématiques locales. 

A l’issue de cet entretien entrant dans le cadre des négociations, l’UFAP avait alors décidé de suspendre le mouvement de protestation du 7 avril 2016, au regard des engagements pris par le Directeur Interrégional et qui visait à modifier en profondeur le fonctionnement de la détention de cet établissement, afin de ne plus placer les Personnels en péril. 

Le 23 avril 2016, soit 18 jours après les engagements du Directeur Interrégional, au-delà de constater que l’irresponsable de cet établissement n’avait évidemment STRICTEMENT RIEN entrepris dans le bon sens, nous avons eu à faire face à un évènement dramatique, à savoir la tentative de meurtre sur une de nos Collègue, qui en ouvrant une porte de cellule afin de distribuer les médicaments à son occupant, a reçu plusieurs coups de couteau dont un au visage. 

Rappelons tout de même, que cette tentative de meurtre avait été prédite par les acteurs de la CPU (Commission Pluridisciplinaire Unique) qui s’était tenue quelques jours auparavant. Ses participants avaient alors précisé que ce détenu s’en prendrait à un Personnel Féminin

 Cette annonce n’a pas suffi pour faire sortir la Chef de la Maison d’Arrêt de sa légendaire léthargie professionnelle, dont nous connaissons les conséquences. 

Depuis cette grave agression, nous notons que l’inertie demeure dans cette structure et que manifestement les ordres donnés par le premier Responsable de cette Région, semblent inaudibles à l’intérieur de l’enceinte de la Maison d’Arrêt de Tours. 

Face à cet état d’urgence, le bureau Local et l’Union Régionale UFAP ont décidé d’appeler au rassemblement des Personnels Pénitentiaires, devant l’Etablissement, le 17 mai 2016, afin d’alerter l’opinion publique et l’Autorité Préfectorale sur la mise en danger délibérée des Représentants de l’ordre, que nous sommes, par la responsable de cette structure. 

L’Union Régionale UFAP demande solennellement au Directeur Interrégional de faire preuve de sa plus grande autorité vis-à-vis de cette Personne qui semble jouer à la roulette russe…….mais sur la tempe de nos Camarades et Collègues. 

L’Union Régionale soutiendra évidemment par sa présence physique, les Personnels de Tours durant cette journée du 17 mai et appelle l’ensemble des Etablissements de notre Région à rejoindre les rangs ce jour-là, afin de témoigner leur solidarité à nos Collègues en souffrance. 

Pour l’Union Régionale UFAP,

Les Secrétaires Généraux

Thierry CORDELETTE – Angui ANASSE

mouvement tours 17mai

 

 

 

 

 

Related posts