UR de Dijon – « VILLENAUXE … ou l’espoir d’un avenir meilleur ?? ! »

Le 22 septembre 2015, un Comité Technique Spécial se tiendra au sein du Centre de Détention de Villenauxe sous la présidence de son nouveau directeur.

Au delà des points incontournables « garnissant » l’ordre du jour de ce comité, nous constatons l’inscription d’un point qui ne peut qu’attirer notre attention, car il s’agit du « projet d’établissement ».

En effet, comment ne pas être étonné lorsque l’on sait à quel point les chefs d’établissement successifs se sont échinés pour justement ne pas avoir de projet pour la structure qu’ils dirigeaient.

Pour autant, à la lecture des documents joints à l’ordre du jour, dont nous pouvons que saluer l’existence, notre organisation syndicale se doit d’émettre quelques commentaires sur la mise en place de ce projet.

Tout d’abord, un petit rappel historique.

Face à la situation critique dans laquelle travaillent depuis des années les Fonctionnaires de ce site, l’Union Régionale UFAP UNSa Justice de DIJON avait tenté de mettre en place au sein de cette structure le « surveillant référent ».

Durant des mois, nous avons entendu tout et n’importe quels arguments, venant même parfois du staff, afin de balayer un projet émanant d’une organisation syndicale.

Parmi les arguments, il nous a même fallu entendre que la détention n’allait pas si mal que ça !!!!!!.

Aujourd’hui, nous lisons les commentaires du nouveau directeur qui, au delà de dénoncer « un niveau de vacance de postes extra ordinaire », affirme de surcroît que : « le niveau actuel de trafics n’est plus tolérable et donne une image déplorable de l’établissement ».

Son staff va t-il se contredire !?

Si nous saluons cette volonté de sortir les Personnels de Villenauxe du bourbier dans lequel l’Institution les a placés, en revanche nous émettons les plus grandes réserves quant à vouloir concentrer plus encore, au sein de cet établissement, des détenus aux comportements violents.

En effet, pour l’UFAP, la charrue est placée au mauvais endroit, et nous devons tout d’abord restructurer ce site, rendre attractif le métier de surveillant pénitentiaire, améliorer les rythmes de travail et peut être alors, pourrions nous ajouter la difficulté qui est la gestion concentrée de ce type de détenus.

Enfin nous sentons, en arrière plan de ce projet local, poindre le « module respecto » cher à la Directrice de l’Administration Pénitentiaire car d’une part, ce module se tourne exclusivement vers la population pénale sans reconsidérer le métier de surveillant, et d’autre part, c’est le SEUL projet qu’elle peut s’accaparer même si chacun sait qu’il lui a fallu le « pomper » en Espagne…. c’est dire la richesse de leur imagination.

L’Union Régionale UFAP met en garde les Personnels quant à l’arrivée de ce « joujou » de la DAP qui n’a pour objectif que de remettre aux mains des détenus la gestion des détentions.

Cette volonté idéologique trouve aussi un sens comptable, étant donné que ce projet conduira ensuite à réduire le nombre de personnels en détention.

 Pour l’Union Régionale UFAP

Le secrétaire Général

Thierry CORDELETTE

Tract UR Dijon VLNXE ou espoir avenir meilleur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Related posts