mercredi 23 septembre , 2020

UR de Lille – CP BEAUVAIS, LE TON EST DONNÉ !!!

Les 26 et 27 mai dernier, une délégation UFAP UNSA Justice était présente à l’ENAP afin de rencontrer les élèves stagiaires sortants dont les 73 qui seront prochainement affectés sur le Centre Pénitentiaire de Beauvais.

Au regard de l’accueil réservé par l’administration à nos collègues, l’UR UFAP UNSA Justice ne pouvait rester sans réaction face au lobbying effectué par les deux représentants de l’administration pénitentiaire dont le directeur du CP Beauvais.

Pour rappel, le 04 mai dernier en Comité Technique Interrégional, tout comme le 06 mai dernier lors du comité de pilotage, l’administration pénitentiaire, par le biais de son premier représentant, le directeur interrégional, nous avait certifié que les stagiaires de la 187ème promotion affectés au CP Beauvais, seraient mis à disposition sur des établissements proches de leur lieu de domiciliation.

Or, ce 26 mai, nous avons assisté à un véritable coup de théâtre. Nos deux missionnaires adoubés par nos têtes pensantes lilloises, annoncent que tous les primo-affectés du CP Beauvais, seront effectivement, et ce jusqu’au 02 novembre, mis à disposition, mais exclusivement sur des établissements relevant de la D.I.S.P de LILLE. Sauf que parmi ces stagiaires, certains sont originaires de régions lointaines !

Peut-être pensaient-ils accueillir des stagiaires issus uniquement de notre région ? Sinon, nous n’avons pas la même définition d’établissement proche du lieu de domiciliation.

Mais quelle mouche a donc piqué notre institution ?

Cerise sur le gâteau, pour les primo-affectés issus des autres régions, les deux mandatés de l’administration leur ont carrément imposés les choix des établissements ou ils seraient mis à disposition.

L’UR UFAP UNSA Justice s’insurge contre ces pratiques ancestrales consistant à mettre les agents devant le fait accompli, bafouant ainsi le respect que nous devons à nos collègues en revenant sur des décisions prises en amont.

L’UR UFAP UNSA Justice demande à ce que les primo-affectés sanctionnés par cette décision unilatérale soit à minima compensés par le remboursement de leur frais de déplacement et d’hébergement.

Par ailleurs, l’UR UFAP UNSA Justice déplore que les agents retenus pour la garde des murs à compter du 08 juin prochain, ne l’ont appris pour certains d’entre eux  que quinze jours avant, tout en sachant que bon nombre d’entre eux, n’était pas volontaire comme cela s’est fait sur d’autres ouvertures.

Une fois de plus, l’administration pénitentiaire nous montre clairement son mépris envers son personnel, et a même l’outrecuidance de s’étonner  de l’explosion du nombre de démissions de certains collègues après seulement quelques mois d’activité au sein de notre administration.

Qu’elle commence par revoir ses méthodes d’accueil et d’accompagnement des jeunes fonctionnaires, et peut-être que ces derniers ne fuiront plus notre administration !

Union Régionale UFAP UNSA Justice  de LILLE

2015 05 29 – CP Beauvais, le ton est donné

Related posts