mercredi 10 juillet , 2019

UR de Lille – UN COLLEGUE VICTIME D’UN LYNCHAGE EN SE RENDANT AU TRAVAIL…

Après les évènements récents qui ont bouleversé les personnels de la M.A de Nîmes, visée par une fusillade à l’arme lourde, c’est le Centre Pénitentiaire d’Annoeullin qui doit faire face à un acte grave qui aurait pu coûter la vie d’un collègue pour le simple fait qu’il soit surveillant pénitentiaire.

En effet, samedi dernier vers 6h30, alors qu’il se rendait au travail en voiture, notre collègue Farid a été pris à parti par trois individus bien déterminés à se faire un « maton » ! Suite à plusieurs appels de phare du véhicule qui le précédait, notre collègue s’est arrêté puis est sorti de sa voiture pour constater un soit disant dommage qu’il avait causé, sans se douter un seul instant qu’il était victime d’un véritable guet-apens !

Après avoir été gazé, et avoir essuyé de nombreux coups, il parvient à s’échapper et c’est un autre collègue qui se rendait également au travail qui viendra le secourir pendant que les protagonistes prenaient la fuite. Farid, très choqué par cette agression, s’en tirera avec de nombreuses ecchymoses sur l’ensemble du corps.

Même si tout porte à croire qu’il s’agit d’un acte isolé de trois désœuvrés qui ont saisi une occasion de « casser du bleu », l’enquête devra déterminer si cette embuscade n’était pas ciblée, préparée et programmée.

L’UFAP UNSA Justice dénonce fermement cet acte inqualifiable qui nous rappelle une fois de plus la particularité de notre profession et les risques encourus par les personnels pénitentiaires tant en détention qu’à l’extérieur des établissements.

L’UFAP UNSA Justice souhaite vivement que l’enquête en cours permettra d’identifier et d’arrêter rapidement les auteurs des faits afin qu’ils soient traduits en justice et condamnés à de lourdes de peines.

L’UFAP UNSA Justice s’inquiète fortement de la multiplication des agressions physiques ou verbales en dehors du contexte professionnel, dont sont victimes les personnels et leurs familles. Il devient urgent que les pouvoirs publics prennent conscience de cette réalité et engagent des mesures fortes visant à lutter contre ces atteintes à notre profession.

L’UFAP UNSA Justice apporte son inconditionnel soutien aux personnels du CP d’Annœullin, très touchés par cette violence gratuite envers un des nôtres, et souhaite un prompt rétablissement  à Farid en espérant qu’il parviendra à se relever de cette difficile épreuve.

Les secrétaires régionaux

Frédéric CHARLET

Laurent SCASSELLATI

Frédéric BLONDEL

2015 03 23 – Un collègue victime d’un lynchage en se rendant au travail

 

Related posts