UR de Lyon – CTI du 8 février 2016 – Charte des temps du CP RIOM UNANIMEMENT « CONTRE » !

Lors du CTI de ce lundi, les organisations professionnelles représentées au CTI de LYON se sont unanimement opposées aux chartes des temps proposées par l’administration pour les Personnels administratifs, techniques, du corps de commandement et des Surveillants et Brigadiers du centre pénitentiaire de RIOM.

Les élus UFAP-UNSa Justice ne pouvaient raisonnablement pas valider des chartes des temps à la sauce « Riomoise » au sein desquelles la charte nationale de 2008 était plus que dénaturée et dans lesquelles l’administration se permettait d’ajouter des tas de contraintes supplémentaires à l’encontre des personnels de tous corps et grades.

L’UFAP-UNSa Justice fidèle à ses principes ne pouvait évidement pas voter favorablement pour des chartes où apparaissent les principes de l’écrêtage, de l’article 10, de la boule dynamique et des tas d’autres reculs sociaux lésant les personnels.

Nous n’entrerons pas dans les détails des échanges sur la charte d’organisation et des services des Surveillants et Brigadiers réalisée avec le même amateurisme que le service du centre pénitentiaire de RIOM, défendue par le chef d’établissement qui paraissait ne l’avoir même pas lue avant analyse en CTI…

Les échanges ont néanmoins permis de faire un point sur l’ouverture de l’établissement et divers dysfonctionnements constatés. En commençant par la réalisation des services, bâclée avec toutes les inepties qu’ils comportent, en passant par le problème majeur des relèves et en poursuivant par la polyvalence aujourd’hui imposée à tous les agents « spécialistes ou non » alors que celle-ci devait être appliquée uniquement en cas de fort absentéisme.

Un point à aussi été fait sur les problèmes de salaire rencontrés par certains agents nouvellement mutés sur le centre pénitentiaire et pour lesquels la seule réponse de l’administration sera de déclarer que cela avait été signalé mais qu’il faudrait attendre la paye de février ou mars pour que ce soit régularisé. Quid des difficultés que rencontrent les agents pendant ce temps ?

Les chartes seront donc représentées ultérieurement au regard des votes défavorables unanimes des OS. Les élus UFAP-UNSa Justice demeurent en attente de la charte des temps des Premiers Surveillants et Majors pour lesquels le service provisoire sera maintenu durant l’année 2016. Une version 2017 de leur service et charte devra être « validée » par l’élite Parisienne de Me3. Souhaitons juste que les remarques faite par notre Organisation lors de ce CTI soient intégrées dans le futur service et charte, mais au regard de l’absence de capacité de notre DI au pilotage du dialogue social, nous ne pouvons qu’en douter et constater le fait que les CTI deviennent simplement des chambres d’enregistrement…

Notons que pour finir ce CTI quasi-exclusivement consacré aux personnels et services des personnels tous corps et grades du CP RIOM, la Direction interrégionale de lyon avait souhaité nous faire une présentation de la formation à venir pour les membres des CHSCTS (Bourg CP/Corbas MA + Moulins CP/Roanne CD +Valence CP/Riom CP) avec toute l’articulation autour des textes de référence et notamment la priorité des accords cadres sur les risques psychosociaux…

Gageons qu’au rythme de gestion des RH dans ces établissements de la région, ces formations ne seront pas du luxe…

Lyon, le 09 février 2016, Les représentants UFAP-Unsa Justice au CTI de LYON

  1. ROSSIGNOL/D. VERRIERE/K. TISON/N. AUBOURDY/A. BERNARD/V. ARFEUIL/D.CARRE/H. COLLINET

CR du CTI du 8 février 2016

Related posts