jeudi 11 juillet , 2019

Ur de Lyon – Surveillants Extractions Judiciaires à la DISP de LYON « Les bouche trous de l’interrégion ???».

Ces dernières semaines, la direction interrégionale de LYON n’a rien trouvé de mieux pour palier les manques de personnels en établissement que d’utiliser par voie de réquisition les agents «extractions judiciaires».

Déjà bien asservis par une charte des temps permettant d’user et d’abuser outrageusement du temps de travail et de la vie de famille des agents des PREJ Auvergnats, la direction interrégionale en rajoute encore une couche en réquisitionnant les agents «extractions judiciaires» pour compenser les carences en personnels dans les établissements.

Fin janvier, les trois agents du PREJ d’Aurillac étaient réquisitionnés pour aller effectuer des remplacements sur la maison d’arrêt de CLERMONT-FERRAND alors même que certains des agents de cet établissement étaient en repos hebdomadaire et n’avaient pas été rappelés (hormis pour un contrôle médical bien qu’en RH et non en position de maladie !?).

Le 10 février à nouveau, un agent de ce même PREJ était réquisitionné pour tenir un poste à la MA Aurillac en manque de personnel alors qu’un autre agent EJ se déplaçait depuis RIOM avec un véhicule de fonction pour être le troisième agent devant effectuer une mission d’Aurillac au Puy en Velay.

Quoi de plus logique en terme d’économies, surtout pour celles et ceux qui connaissent le réseau routier Auvergnat en période hivernale et le temps perdu en déplacement !

Avant d’utiliser les réquisitions, la direction interrégionale devrait peut-être se poser les bonnes questions en termes de gestion budgétaires et d’économies d’heures supplémentaires !

L’UR/UFAP-UNSa Justice de LYON dénonce cette dérive de gestion à la petite semaine. Les personnels «extractions judiciaires» ne sont pas les roues de secours de la DI de LYON.

Si les choses continuent ainsi, qui sera réquisitionné demain pour remplacer les agents «extraction judiciaire» ? Des postiers ? Visiblement c’est à la mode…

Pour l’UR/UFAP-Unsa Justice de LYON

2015.02.11 Surveillants EJ bouche trous de la DI

Related posts