lundi 21 septembre , 2020

UR de Strasbourg – Lâche Agression Préméditée au CD de Saint-Mihiel

Samedi 5 Septembre dernier, un détenu a tailladé au visage, sans raison, notre collègue Claude au CD de Saint Mihiel. Ce dernier a été ouvert de l’oreille jusqu’au milieu de la joue… 

« Il se rappellera de mon nom toute sa vie ! » 

L’agresseur, connu pour des faits similaires, reconnaît la préméditation de son acte et, s’il n’a pas véritablement choisi sa victime, se satisfait d’avoir marqué pour toujours l’agent concerné, ajoutant « Il se rappellera de mon nom toute sa vie ». 

Naturellement, l’UFAP/UNSa-Justice apporte tout son soutien au collègue Claude ainsi qu’à ses proches et lui souhaite un prompt rétablissement. 

Notre organisation syndicale dénonce avec force cette sauvage agression, exige des sanctions exemplaires ainsi qu’une réaction forte de l’administration, si tant est qu’elle le veuille encore… 

C’est toute l’AP qui subit la sauvagerie de la voyoucratie… 

L’UFAP/UNSA-Justice dénonce depuis des années le véritable chaos régnant dans les détentions. Nous exigeons le retour à l’ordre et la discipline et une réaction forte des cadres de cette administration, que ce soit localement, régionalement ou nationalement. 

Ce samedi, ce qu’a subi Claude est une nouvelle fois tristement banalisé… par une administration qui est tout sauf humaine et responsable. 

Les personnels de Saint-Mihiel, et cette fois plus particulièrement Claude, subissent aujourd’hui de plein fouet la gestion catastrophique de l’AP. Cette dernière préfère tout faire pour ouvrir les UVF que de s’occuper d’obtenir des effectifs décents pour la détention 

Marre d’être de la chair à canon !

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est, si elle réaffirme son soutien indéfectible à tous les personnels, leur rappelle qu’il est temps de réagir avant qu’un drame beaucoup plus grave n’arrive. 

L’AP, plutôt que de compter sur la chance, devrait avant tout se focaliser sur une réelle maîtrise des risques et la préservation de l’intégrité de ses agents. Nous en sommes très très loin ! 

Il va falloir se battre ! 

L’UFAP/UNSa-Justice appelle à l’union, à la solidarité et… au combat ! Combat contre le défaitisme et la résignation. Combat contre une administration méprisante et méprisable. Combat pour conserver une dignité que l’AP se complaît à nous enlever un peu plus chaque jour…

Nous ne sommes pas des sous-citoyens ! On doit nous respecter !

 Ecrouves le 8 Septembre 2015

Les Secrétaires Généraux

TractStMihiel080915

 

 

 

Related posts