samedi 26 septembre , 2020

UR de Strasbourg – Pour la Rentrée : C’est Toujours le BOYCOTT !

La CAPI du 10 septembre 2015 à Strasbourg se fera sans les élus de l’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est, syndicat majoritaire. Quant à notre présence pour le CTI du 14 octobre, elle semble déjà bien compromise… 

Nous faisons bien la distinction avec la rencontre nationale de l’entente syndicale du Jeudi 3 Septembre prochain. Ici, en ce qui nous concerne, la décision du boycott est bien régionale. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit bel et bien d’un problème régional. 

La Reine du blabla…

L’UFAP/UNSa Justice Grand-Est continue de boycotter les instances régionales face aux promesses non-tenues de la directrice interrégionale. Cette dernière a réduit le dialogue social avec le syndicat majoritaire à quelque chose de « creux ». Elle tient les instances réglementaires. Point barre ! Quant au contenu de ces instances, nous ferons volontairement ce raccourci : du blabla, du blabla et… du blabla !

 Les écrits restent sans réponse. Il n’y a certainement pas grand-chose à dire, pas de solutions aux problèmes qui se multiplient… 

Pour Valérie Decroix, seule la parole de ses directeurs locaux a crédit à ses yeux. Tout ce qu’ils disent est parole d’évangile et ils ne lui cachent jamais rien, c’est bien connu… C’est consternant pour les acteurs du terrain soumis à leur partialité, voir à leurs persécutions. 

Le climat pourri du terrain ? La DI ne veut pas en entendre parler

C’est étonnant cette faculté à pratiquer l’autisme dans cette administration ! Seul les objectifs, la carrière et le fric qui va avec, comptent. 

L’UFAP/UNSa-Justice en a ras-le-bol (pour rester polis) du rôle de potiche que l’administration lui fait tenir. Nous représentons la majorité des personnels pénitentiaires et donc, c’est bel et bien d’eux que l’administration se fout quand elle joue la sourde oreille. 

Nous n’avons pas l’intention de « copiner »

L’UFAP/UNSa Justice n’est pas là pour faire des ronds de jambes. La situation est trop grave pour que nous acceptions de perdre du temps dans des instances ne visant qu’à endormir ceux qui représentent les personnels en souffrance… 

Le dernier courrier adressé par la DAP est tout bonnement scandaleux. On voit bien que cette dame est à des années lumières du terrain qu’elle est en train de laminer au quotidien. 

On nous prend vraiment pour des cons et ça, pour nous, c’est inacceptable… 

Les difficultés, les violences, les Heures Supp, la souffrance des personnels, et tant d’autres choses sont bien réelles et insupportables. La poudre de perlimpinpin dont on nous saupoudre ne suffit plus, il nous faut du concret avec un plan et des mesures réalistes qui permettront la sécurisation des agents… 

Sans cela inutile de discuter… 

L’UFAP/UNSa Justice rappelle que toutes les actions jugées nécessaires, avec  l’aide des média et de l’opinion publique seront lancées, afin de mettre fin au suicide de nos métiers orchestré par ces irresponsables plus soucieux d’être promus que de la préservation des personnels qu’ils ont sous leur autorité…                                                                                                                                            

Ecrouves le 1er Septembre 2015

Les Secrétaires Généraux

Boycott010915

Related posts