mardi 29 septembre , 2020

UR Grand-Est – MERCI PATRON !

Les « managers » de la DAP ont tout compris et ils sont pour ceux qu’ils ont sous leurs ordres, un intérêt certain.

Prévenants, compréhensifs et complaisants, ces chers gestionnaires manient avec subtilité, la technique de la main de fer dans un gant de velours, mais ça vous le constatez tous les jours…

La réalité est toute autre et bien loin d’être idyllique.

Depuis plusieurs années maintenant ces gestionnaires à « deux balles » surfent sur la vague du chaos  qu’ils ont créé et jouent aujourd’hui avec les vies de ceux qu’ils sont sensés protéger avec la même désinvolture.

La sanction disciplinaire n’était qu’une étape !

Après les menaces et les sanctions à tout va, voilà que ces ir-« responsables » s’attaquent au portefeuille des personnels pénitentiaires.

Après s’en être pris aux personnels administratifs et techniques qui se voient écrêtés un nombre considérable d’heures supplémentaires effectuées et de marcher sur leurs droits, voilà qu’ils s’attaquent aux personnels de détention.   

La rente des heures supplémentaires peut-elle tout justifier ?

Cela fait déjà plusieurs années que l’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est tire la sonnette d’alarme sur le miroir aux alouettes qu’est la non maitrise des heures supplémentaires.

Aujourd’hui sur le prétexte de cette manne certains « patrons » en profitent pour marcher sur tout, jusqu’à votre vie privée.

En rappel, la définition de profession est : « une activité rémunérée et régulière exercée pour gagner sa vie »  Aussi, si les fonctionnaires ont des obligations en contrepartie, ils bénéficient de certains droits fondamentaux, cela n’autorise donc pas tout…

Il y a pourtant de quoi réfléchir !

Oui, ceux-là même qui vous sanctionnent sont aussi des fonctionnaires et sont sujets aux mêmes règles à une différence prête, c’est qu’eux sont les responsables de vos conditions de travail et de vie, et donc d’une grande partie de ce que vous subissez.

Sérieusement chers collègues, si vous en aviez la possibilité, combien de 30éme leurs retireriez-vous? Leurs donneriez-vous aussi la possibilité de toucher leurs primes annuelles d’objectif ?

L’UFAP/UNSa-Justice vous appelle chers collègues à faire respecter vos droits. Ceux qui dictent et imposent, doivent répondre des défauts qu’ils produisent et qui vous mettent en danger tous les jours.

La peur doit changer de camp et les responsabilités être établies. C’est le premier des combats que vous devez mener en produisant des recours contre toutes ces sanctions abusives.

Battez-vous sans quoi ce sera l’abattoir…

Ecrouves le 28 juillet 2015

Le secrétaire  de l’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est

Eric Gemmerlé

TRACT merci patron GE 1

Related posts