vendredi 25 septembre , 2020

UR Grand-Est – Rencontre avec Le DAPA à Bar le Duc

L’après-midi du mercredi 13 Janvier, La maison d’arrêt de Bar le Duc recevait la visite monsieur GIUSTI Directeur adjoint de l’administration pénitentiaire, accompagné de madame DECROIX directrice Interrégionale et du chef d’établissement monsieur THIEBAUT. Après une visite éclair de l’établissement, une courte audience était accordée aux représentants des organisations syndicales.

Après avoir rappelé le combat mené contre la fermeture et l’attachement des Personnels à conserver leur outil de travail dans de bonnes conditions, nous avons abordé divers sujets. A savoir le service et les effectifs, les profils de détenus inadaptés à l’établissement et la sécurisation de la porte d’entrée.

Concernant les effectifs, nous avons rappelé qu’une petite structure est complètement déstabilisée dans son fonctionnement dès qu’il manque deux agents. A l’heure actuelle, le sous-effectif a pour conséquence de déséquilibrer le service. En effet, actuellement il manque un personnel technique, 2 administratifs, un premier surveillant et 2 surveillants. C’est pourquoi, nous avons demandé le maintien du collègue mis à disposition jusqu’à l’arrivée en Juin de l’agent qui a été muté en CAP.

Nous connaissons depuis quelques temps une montée en charge des détenus. La surpopulation couplée avec notre sous-effectif réduit la marge de manœuvre dans la gestion quotidienne de la détention. De plus certains profils sont inadaptés (Caïdat, Drogue dur et autres cannabis, radicalisation…).

Nous avons établi une liste de détenus à transférer et avons sensibilisé le DAPA et la DI sur la vigilance à apporter avant d’affecter ces derniers au sein de la maison d’arrêt de Bar le Duc.

Il y a quelques années une étude pour sécuriser la porte d’entrée avait été réalisée mais aucune suite n’avait été donnée. Nous avons relancé nos interlocuteurs sur ce sujet. Bar le Duc est le seul établissement de la région à être dépourvu de Bagage X, ce dernier serait pourtant très utile pour contrôler plus efficacement les familles lors des parloirs. Le DAPA a évoqué la possibilité de se rapprocher du procureur pour mettre en place des opérations coup de poing, affaire à suivre…

Le 15 Janvier 2016

Pour l’union régionale,

Arnaud GATEAU,

Pour le bureau local,

Davy LUCION,

rencontre DAPA barleduc1301

Related posts