lundi 17 juin , 2019

UR Grand-Est – Suspicion de Pandémie Syndicale

Les personnels de la Maison d’Arrêt de Strasbourg (l’Elsau) viennent de subir une psychose telle que certains d’entre eux ont été  stigmatisés et touchés jusque dans leur noyau familial…

Au centre de cette affaire, la tuberculose…

Cette maladie ne s’attaque pas qu’aux poumons. Elle a apparemment affecté les neurones de certains qui se prétendent « représentants » du personnel non-gradé.

Dans leur délire, ils ont été jusqu’à étaler des âneries dans la presse et ont, sans aucune donnée clinique, installé la panique et un climat délétère inédit à la MA de l’Elsau.

Quand on ne sait pas, mieux vaut la fermer

Les épandeurs de fausses nouvelles ont la langue bien pendue, mais la réflexion beaucoup moins développée…

De son côté, l’AP n’est pas exempte de tout reproche. Par son inertie, elle est en partie responsable des dégâts et vient seulement de prendre la mesure des dommages que l’ignorance et la bêtise ont pu engendrer.

Quant à l’esprit de prévention, l’Administration en a si peu qu’elle lui préfère celui de la sanction…

Ceux qui ont semé la « merde » à l’ELSAU s’exportent en Meurthe et Moselle

C’est donc un autre risque d’infection que la tuberculose qui nous inquiète et ce, à juste titre.

Les « missionnaires » sont en effet arrivés dans des secteurs inconnus pour eux avec leur litanie pré-électorale mensongère. Nous leur rappelons au passage que nous sommes en 2015 et que les élections sont passées…

Les « corrompus » comme ils disent, ont même remporté ces élections, ne leur déplaise.

Il faut qu’ils sachent qu’on ne devient pas organisation syndicale représentative en vendant du vent. A cet effet, les Procès-verbaux de CAP seront révélateurs. Nous les tiendrons à disposition…

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est, organisation à laquelle les agents ont majoritairement accordé leur confiance, préfère avertir les personnels et réaffirmer son attachement au respect de leurs conditions de vie et de travail plutôt qu’au dénigrement perpétuel.

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est réaffirme son soutien indéfectible à tous ceux qui vont dans ce sens

Quant aux simplets qui lancent de fausses rumeurs,

ils ont ceci de particulier, c’est qu’ils n’ont aucune limite…

C’est même à ça qu’on les reconnaît !

 

TRACT_SPS

Related posts