mardi 26 janvier , 2021

UR Grand-Est – Une petite note en Juillet… C’est une Blague ?

Le 18 juin 2014, l’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est manifestait devant le CP de Nancy-Maxéville. Ce jour-là, nous revendiquions auprès de la DISP la mise en place d’un programme régional permettant aux personnels de travailler enfin en sécurité malgré l’insuffisance des effectifs actuels…

Car soyons réalistes, il n’y aura pas de renforts en Personnels rapidement. Le faire croire comme certains serait tromper délibérément les agents…

S’adapter aux effectifs dont nous disposons…

Nous avons donc défendu le projet du CD de Montmédy et cité d’autres établissements comme Nancy ou encore Besançon. Montmédy restant l’urgence à traiter en priorité…

Quelques mois d’attente, une forte pression et un mouvement plus tard, la DAP lançait enfin l’expérimentation sur Montmédy avec au passage un « lot » de contreparties que nous avons été contraints d’exclure tant que le projet initial n’était pas finalisé…

Pourquoi ? Car il n’y avait eu aucune discussion au préalable. On ne peut accepter tout à n’importe quel prix…

Depuis, rien de la part de l’AP ou presque…

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est a de son côté boycotté une CAPI et le dernier CTI car rien de ce que nous revendiquons sur la sécurité des agents n’est pris sérieusement en considération par la Directrice Interrégionale, la DAP ou les directions locales.

Récemment, une note datée du 10 juillet 2015 fait rappel à celle du 05 novembre 2014 sur la mise en œuvre du plan de maîtrise des heures supplémentaires. Le tout repose principalement sur la recherche de meilleures organisations de service.

A sa lecture, il semblerait que le Ministère et la DAP s’aperçoivent du fossé séparant leur univers de celui du terrain…

Ce qui est dit dans cette note fait partie de ce que nous dénonçons et revendiquons depuis des années. La DAP fait un léger rappel aux « responsables locaux » qui se croient au-dessus de tout…

Cela fait une éternité que ces «petits monarques» font ouvertement ce qu’ils veulent de nos conditions de vies et de travail. Seules comptent leur carrière et leurs primes d’objectifs. Le reste ils s’en tapent royalement tant que cela ne les sert pas…

L’UFAP/UNSa-Justice Grand-Est exige plus qu’une légère note de rappel…

Sans ordres formels de la DAP via la DISP et la menace de sanctions à l’encontre de ces « hauts réfractaires » qui n’exécutent pas correctement leur travail, l‘UFAP/UNSa Justice maintient son appel à toute action jugée nécessaire par le terrain.

Il faut d’urgence, avec l’aide des médias et de l’opinion publique,  mettre fin au suicide de nos métiers orchestré par des irresponsables avides de promotion et de primes. Nous sommes en grand danger !

Ecrouves le 17 Juillet 2015

TractRégion170715

                                                                                                                                              

Related posts