VIOLENTE AGRESSION ! – CP Nancy

Ce Samedi 21 Novembre, aux alentours de 7H15, un détenu affecté au rez de chaussée du Centre de Détention, bien connu pour ses agressions et sa radicalisation, a violemment agressé le gradé de ce secteur…

C’était un traquenard !

L’individu a inondé sa cellule, puis attendu que le premier surveillant lui ouvre. Il s’en est alors suivi une violente altercation. Le détenu a ensuite tiré l’agent dans la cellule puis l’a poussé violemment tout en lui donnant un coup de poing. Notre collègue est alors tombé en glissant sur le sol mouillé, l’agresseur en profitant pour s’acharner sur lui via de multiples coups de pied. Le tout en tenant des propos extrémistes !

L’agent a été sérieusement touché…

Le premier surveillant a été pris en charge par les pompiers et est sorti de la cellule le visage tuméfié et ensanglanté. Le bilan aurait pu être dramatique, notre collègue s’en sortant quand même avec des points de suture au niveau de la bouche, une arcade recollée et multiples contusions sur tout le corps.

L’UFAP UNSa Justice souhaite tout d’abord un prompt rétablissement à Emile, mais exige également de sévères sanctions pénales et disciplinaires à l’encontre de l’agresseur.

L’UFAP UNSa Justice exige le transfert de ce détenu !

A 9H30 ce même jour, 6 détenus du rez de chaussé du Centre de Détention, ont refusé catégoriquement de réintégrer leurs cellules, mécontents de ne pas avoir leur activité.

Les ERIS ont été appelés en renfort au vu de la situation chaotique du CP de Nancy. Les mutins on finalement décidés de réintégrer avant leur arrivée…

Les ERIS sont restés jusqu’à 19H pour sécuriser l’établissement et prendre en charge l’agresseur.

Là encore, l’UFAP exige des sanctions disciplinaires exemplaires à l’encontre des mutins, si toutefois il existe toujours une politique disciplinaire dans notre établissement.

L’UFAP UNSa Justice salue le courage ( il en faut ! ) et le professionnalisme de tous les agents ayant eu a subir ce chaos…

Nancy, le 22 novembre 2015 

 

Related posts