vendredi 12 juillet , 2019

Visite du futur CP RIOM à l’attention des représentants des organisations professionnelles le 1er juillet 2014

aggl_prison_riom_debut_2_traitement_63_semaine_11_agglo_prison_riom

La visite est organisée par l’APIJ (agence publique pour l’immobilier de la justice) en la personne de Monsieur GARCIN, Mme BRUCHON (chargée de mission ouverture CP VALENCE et RIOM) et par l’entreprise SPIE BATIGNOLLES.

Pour l’instant les travaux n’ont pas de retard sur le calendrier prévu. Le gros œuvre n’est pas encore terminé pour tous les bâtiments, certains ne sont pas encore sortis de terre (la porte d’entrée notamment). Les travaux du mur d’enceinte sont commencés, il y aura un glacis de 30 mètres et un fossé. La distance la plus près entre les bâtiments et le mur d’enceinte sera de 12 mètres au niveau du CD.

L’établissement sera composé :

D’un quartier CD de 164 places.

D’un quartier MAH ouvert de 164 places.

D’un quartier MAH fermé de 164 places.

D’un quartier femme de 30 places.

D’un QD/QI et d’un quartier de semi-liberté à l’extérieur de l’enceinte.

D’un quartier d’accueil et d’évaluation de 24 places où les détenus seront évalués en vue de leur affectation soit en quartier ouvert, soit en quartier fermé.

L’administration ne sait pas encore quel sera la spécificité de l’ERA, si les prévenus pourront être affecté sur la MAH ouverte ou pas. Un groupe de travail devra plancher sur le sujet au vu aussi de la législation.

Lors de cette visite nous avons pu voir le quartier femme ainsi que le QD/QI et un quartier d’hébergement. A noter que le QD se situe sur un rez-de-chaussée

Dans les bâtiments d’hébergements, le rez-de-chaussée est réservé aux activités, les étages à l’hébergement.

Nous avons pu remarquer que les bâtiments sont spacieux, bien éclairés par de la lumière naturelle, avec de larges ouvertures (fenêtres) ou puits de lumière. Dans les MAH et le CD les étages communiquent visuellement entre deux étages grâce à un système de nef.

Le chauffage se fera par le sol, l’isolation des bâtiments répond aux dernières normes, seuls les postes fermés seront dotés de climatisation, une crainte de notre part concernant les bureaux administratifs sans climatisation pour laquelle l’APIJ répond que le respect des dernières normes  en matière d’isolation devrait éviter les problèmes de contrainte climatique.

Un effort aussi a été fait sur l’isolation acoustique. Un ergonome est chargé de venir sur tous les postes de travail pour leur aménagement.

Dans les bâtiments d’hébergements ouverts, il est à noter la présence d’office de 45 m2 qui permettrait aux détenus de prendre des repas collectifs. Cet office n’existe pas sur la MAH fermée.

Nous avons pu découvrir une cellule type qui sert de prototype par la même occasion.

Dans cette cellule on note la présence de porte à double ouverture, les portes s’ouvrant à l’intérieur de la cellule mais un système de double ouverture permet de les ouvrir sur l’extérieur en cas d’intervention, les ouvertures sur l’intérieur ayant comme avantage de ne pas obstruer le champ de vision sur les coursives et le visu par caméra.

La sécurité vidéo sera assurée par la présence de 500 caméras environ sur le site.

La partie toilette douche est fermée par une petite porte battante. La cellule est dotée d’une grande fenêtre, on note aussi la présence d’un coffre-fort en cellule pour que les détenus puissent protéger leurs objets personnels (sic).

Le mobilier devrait être étudié et augmenté en surface par rapport à ce que l’on connait actuellement.

Nous avons remarqué que tout avait été prévu pour doubler la capacité de la cellule (lits étudiés pour être doublés, liseuse et prise de courant en hauteur pour un deuxième lit).

L’établissement sera doté de deux cellules anti suicide sur le quartier arrivant et une sur un bâtiment d’hébergement

Les participants à la visite ont été impressionnés par la grandeur des ateliers de production, particulièrement par l’atelier RIEP Bois.

Nous n’avons pas pu visiter le bâtiment du pôle insertion et prévention de la récidive, les parloirs, le quartier arrivants, le greffe, ni l’unité sanitaire, ces bâtiments n’étant pas finis.

Au niveau du mess, en rez-de-chaussée il y aura les locaux syndicaux, le médico-social ainsi qu’une salle de sport pour le personnel. Au 1er étage, la formation avec les chambres d’hébergement. A noter la présence d’une cellule témoin de simulation pour la formation ainsi que deux terrasses extérieures pour la détente des personnels.

D’autres visites devraient avoir lieu dans les prochains mois sous la responsabilité de Monsieur MOYON, chef de projet et chef de l’établissement à terme.

Mme BRUCHON  précise que des photos des deux chantiers prises par le constructeur sont disponibles via intranet sur le site de la DISP de LYON dans la rubrique NPI (nouveau plan immobilier).

Clermont-Ferrand MA le 1er juillet 2014
Pour l’Union Régionale UFAP-UNSa Justice de Lyon,
Alain BERNARD
Secrétaire Général adjoint de l’UR/UFAP-Unsa Justice de LYON
Secrétaire local de la Maison d’arrêt de CLERMONT-FD.

Related posts