dimanche 07 mars , 2021

Visite d’une délégation sur les maisons d’arrêt de NIORT, Angoulême et sur le centre pénitentiaire de Poitiers-Vivonne.

ur-ufap-180121-visite-poitou-charente

Respectueuse de ses engagements, la délégation de l’Union Régionale accompagnée du représentant du Corps de Commandement, l’UFAP-UNSa Justice assure régulièrement ses déplacements sur les établissements dela Nouvelle Aquitaine.

Appelés à se rendre dans un premier temps sur la Maison d’Arrêt de NIORT afin de prendre l’entière mesure des difficultés de cet établissement, nous pouvons à présent évoquer le fort ressenti d’abandon des personnels de cette structure. En effet depuis 2 ans, cette maison d’arrêt qui ne désemplit pas, doit dans le même temps prendre en compte des travaux colossaux de restructuration ( jusqu’à 6 corps de métiers en même temps). Ces travaux souhaités par tous, mais dont le suivi est aléatoire, comme l’absence de réponses concrètes aux questions de sécurité et d’aménagements posées par les représentants du personnel. Dans l’urgence, il faut une baisse drastique du taux d’hébergements afin d’accélérer et sécuriser les travaux.

Alors que le personnel demande depuis longtemps le déplacement de la première autorité pénitentiaire de la région pour écouter et soutenir ses éléments sur le terrain, l’UFAP UNSa Justice ne désespère pas mais s’impatiente. Souhaitons que la récente affectation de la Directrice Interrégionale puisse donner un nouvel élan à cette région. Dans l’urgence, l’établissement et ses personnels ont besoin d’une énergie et non de technocrates qui, en nourrissant l’immobilisme, tuent la motivation des agents.

À ce titre, cet établissement doit dès à présent bénéficier d’une réelle étude afin que l’organigramme de référence des personnels de surveillance soit adapté au fonctionnement quotidien actuel comme celui de l’organisation de travail de demain suite aux modifications structurelles importantes de l’établissement. Aussi, il est du devoir des responsables de l’immobilier d’entendre, au sens propre du mot, la voix des agents lorsque des remarques pertinentes sont faites ou lorsque des carences sécuritaires sont soulevées voire lorsque des montages de vitres sans teint sont inversés en lieu et place de la porte d’entrée.

Bref, l’UFAP UNSa Justice demande à rencontrer au plus vite la nouvelle Directrice Inter- régionale lors d’un de ses déplacements sur la MA NIORT que nous espérons proche.

Le lendemain, la délégation s’est déplacée sur le Centre Pénitentiaire de POITIERS- VIVONNE et la Maison d’Arrêt d’ANGOULEME, établissements pour lesquels nous avons eu aussi plaisir d’échanger avec les personnels demandeurs : les questions de métiers, d’orientations nouvelles, de sécurité sans omettre les explications de la réforme de la Chaîne de Commandement en cours.

Pour le CP Poitevin, le personnel nous a fait part de son ressenti sur certaines actions en cours : mise en place d’activités pour les personnes détenues affectées au QI ; la montée en puissance de la structure d’accompagnement à la sortie (SAS) avec le choix des personnes détenues sélectionnées (nombreuses ré-intégrations en détention classique, non-retour de permissions…) et la mise en place des ELSP. Gageons que les organisations représentatives puissent être consultées par la direction en amont de ces réformes.

La délégation UFAP-UNSa Justice remercie les camarades des différents bureaux locaux pour leur disponibilité dans son accompagnement, ainsi que l’ensemble du personnel.

L’UFAP-UNSa Justice force de proposition, affirme son soutien aux acteurs de terrain que sont les Personnels Pénitentiaires tous corps et grades confondus.

L’UFAP, une présence quotidienne.

À Neuvic, le 18/01/2021.

La délégation UFAP- UNSa Justice

Samuel BERHAULT Secrétaire Général

Didier BAIGNEUX SG adjoint

Luciano DUCCESCHI

Secrétaire National

Corps de Commandement

Related posts