Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Absentéisme : Nos hauts dirigeants à la politique destructrice

Depuis un certain temps maintenant, notre établissement connaît un taux d’absentéisme record. Vendredi dernier par exemple, le service a tourné avec -32 agents sur la journée, du jamais vu à Corbas. Ce qui n’a jamais été vu non plus, c’est la tenue d’une réunion extraordinaire en fin de service par certains personnels de direction afin de témoigner aux agents présents de toute leur reconnaissance en ces temps si sombres.

Ça ne mange pas de pain et c’est toujours intéressant d’entendre la reconnaissance des problématiques du terrain de la bouche de ces derniers.

Si L’UFAP-Unsa justice est prête à reconnaître que certaines préconisations de notre nouvelle cheffe d’établissement nous paraissent aller dans le bon sens et que certains cadres agissent avec bienveillance et sens de l’écoute, il s’avère que nous ne pouvons que relever en parallèle, la parfaite indifférence dont semble faire preuve notre hiérarchie régionale sur les problématiques que rencontre la MALC.

Pendant que le courage politique de notre ministre des détenus s’est illustré à travers la négation de sa connaissance des épisodes rocambolesques de Kholantess et du rallye de Kart à Fresnes, notre établissement, en tension constante, site pilote pour la moitié des grandes idées pondues par ces mêmes décisionnaires originaires de la planète Zorg, doit, pour sa part, faire face aux réalités quotidiennes que ces prétendus élus ignorent.

Les heures supplémentaires, c’est bien, mais il faut cesser de tirer sur la corde déjà bien raide et il va falloir trouver des solutions pour remédier à cette situation critique qui est la nôtre.

Cela passe inexorablement par l’octroi de personnels. Ceci est une nécessité absolue.

L’UFAP-Unsa justice ne peut que remercier indéfiniment tous les agents qui ont joué le jeu cet été et qui ont su garder une volonté de fer malgré des conditions de travail désastreuses et inhumaines.

L’UFAP-Unsa justice invite l’ensemble des personnels à faire preuve d’un esprit de corps et à montrer leur solidarité en affrontant les moments difficiles avec courage.

L’UFAP-Unsa justice donne un avertissement à la DI de Lyon et plus largement à la DAP en leur rappelant que si les établissements pénitentiaires peuvent encore fonctionner, c’est uniquement grâce à l’investissement des agents de terrain et en aucun cas à cause de leurs décisions de plus en plus absurdes.

Stéphane GALVEZ, pour le bureau local L’UFAP-Unsa justice

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies