Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

AITON: La chaleur tape sur le système, le détenu tape sur le surveillant !

Ce jour, à 13H15, alors que l’agent de la section 8 débute son contrôle d’effectif, le détenu B a volontairement agressé le collègue. Il lui a en effet asséné plusieurs coups de casserole au niveau de la tête lui ouvrant le front sur quelques centimètres, projetant ainsi du sang du sol au plafond.

Il semble apparaitre que cet acte était non seulement prémédité, mais de surcroit, potentiellement commandité. Il a en effet crié à plusieurs reprises « ça y est, je l’ai fait » L’agent, en tentant de maitriser l’énergumène, s’est déboité l’épaule.

Dans la cohue, l’agent agressé n’a pas pu déclencher son alarme volontaire. C’est grâce à la réactivité de l’agent du PIC, qui entends des cris à la 8B, que les renforts sont envoyés.

Une fois arrivés sur place, ces derniers ont maitrisé d’individu et l’ont conduit au quartier disciplinaire.

La Victime s’en sort avec 3 points de suture au front, une épaule luxée et suspicion de double fracture de cette même épaule.

L’UFAP UNSa Justice Félicite l’agent du PIC pour sa réactivité et l’ensemble des personnels présents pour leur sang-froid et leur professionnalisme.

L’UFAP UNSa Justice Exige une sanction à la hauteur des faits commis et le transfert immédiatement à l’issue de sa peine de quartier disciplinaire.

L’UFAP UNSa Justice se tient à la disposition du collègue pour l’assister dans ses éventuelles démarches.

La secrétaire Locale
Annabelle CADET

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies