Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Bagarre à la MAH 2 à coups de PIC !

Ce matin, le Centre Pénitentiaire de Guyane a encore une fois été le théâtre d’une bagarre entre détenus. A la mise en place des promenades à la MAH 2, une rixe entre détenus, à coup de « pic », a éclaté. Le
professionnalisme et la rapidité d’intervention des personnels a permis d’éviter un drame.

Bilan : 4 détenus blessés dont deux ont été transportés à l’hôpital André Rosemont sans que leur pronostic vital ne soit engagé. Plusieurs mises en prévention ont été nécessaire pour apaiser les esprits dans un quartier disciplinaire trop exigu au regard de l’actuelle surpopulation carcérale exponentielle du CP.


L’histoire semble se répéter encore et encore de manière inexorable…


L’UFAP UNSa Justice Justice ne peut se résoudre à cette fatalité. Les actes de violence se multiplient comme le
nombre de détenus écroués dans nos murs. Aujourd’hui, le centre pénitentiaire de Guyane ne possède plus de marge de manœuvre pour les changements de cellule ou de quartier pour pouvoir éviter ces situations amenant un danger sans cesse croissant pour les personnels. Les conditions de travail des personnels se dégradent chaque jour plus encore.


L’UFAP UNSa Justice demande le désencombrement de l’établissement par le biais de transfert vers la
métropole des détenus qui sont en attente d’affectation dans les établissements pour peine ou pour le CNE.


L’UFAP UNSa Justice demande l’ouverture, dans les plus brefs délais, du quartier de semi-liberté qui
permettra de soulager la détention.


Pour L’UFAP UNSa Justice, ces deux propositions peuvent être mises en place très rapidement pour
permettre de donner un petit ballon d’oxygène à l’établissement et aux personnels qui y exercent.
Pour l’UFAP UNSa Justice, cet évènement rappelle l’urgence de l’ouverture du nouvel établissement de
l’ouest guyanais qui doit être érigé en priorité par la DAP et le ministre de la Justice. Alors messieurs, dans le respect des accords de Guyane de 2017 au travers du protocole “Pou Lagwiyann dékolé”, l’Etat doit tenir ses engagements !

L’UFAP UNSa Justice une présence quotidienne au service du terrain

Pour l’UR UFAP GUYANE
Le Secrétaire Général

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies