Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

C’est déjà le temps où reviennent les vieilles rengaines…

Monsieur le Directeur, pour votre équipe, c’est déjà la fin des vacances, la fin de la danse sur le sable chaud
C’est déjà la plage déserte….

Mais pour l’UFAP UNSA Justice du CP Perpignan, et le personnel qui a travaillé tout l’été,

C’est déjà le temps où reviennent les vieilles rengaines :

  • c’est toujours la surpopulation pénale (plus mauvais élève de France),
  • c’est toujours les transferts qui trainent, notamment les agresseurs de personnels qui restent indéfiniment en contact avec leurs victimes dans les mêmes secteurs, démontrant le peu de considération que l’Administration Pénitentiaire a pour « ses soldats »,
  • c’est toujours, le manque de personnel de surveillance, nous faisant travailler en mode dégradé notamment pour alimenter le « SAMU Pénitentiaire » de Perpignan,
  • c’est toujours une sécurité périmétrique de notre domaine pénitentiaire défaillante, n’empêchant pas les projections et les feux d’artifices, et que le passage d’un surveillant au tapis vert à Paris ne résoudra pas,
  • c’est toujours« la Rolls Royce de la climatisation », qui, cet hiver, devrait nous donner une température de « – 30 ° » dans les chambres et que, malgré l’accord du Directeur Interrégional, vous refusez de changer.

Force est de constater que ces sujets ne semblent pas votre préoccupation principale.

Pour l’UFAP UNSA Justice, l’une des solutions serait de calquer les primes du personnel de Direction sur l’avancée des problématiques qui détériorent le travail des agents.

L’UFAP UNSA Justice continuera à se battre pour améliorer les conditions de travail de l’ensemble du personnel avec toujours le même mode de fonctionnement :

Dialogue, Communiqué, Action…

Pour le bureau local UFAP UNSA Justice
Le secrétaire local Pierre Grousset

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies