Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Chronique de Juillet : Des Personnels à bout de souffle

Le Centre Pénitentiaire de VLM n’a jamais été aussi proche du point de rupture ou de saturation.

Touché par la surpopulation, comme beaucoup de structures de notre région, les faits de violences se multiplient contre les Personnels qui tentent tant bien que mal de gérer une détention explosive.

La direction de cette structure semble ne pas mesurer la gravité de la situation et mettre un tant soit peu d’huile sur le feu par un management plus que discutable durant cette période difficile.

Pour rappel :

6 juillet 2022 : Notre collègue Dolly reçoit une demande d’explication suite à sa gestion d’un incident face à un « gentil » détenu, qui sera considéré visiblement comme la victime par la direction de l’établissement, qui sait, bien sûr mieux que l’agent ce qui s’est passé grâce au visionnage des images de surveillance. (Sans le son évidemment)

9 juillet 2022 : Deux de nos collègues, Chris et Dolly sont ébouillantés par un détenu. Chris est gravement blessé et Dolly plus légèrement. Ils seront pris en charge par l’US de l’établissement. S’en suivra différents retards d’appels de nos camarades Montpelliérains à bout de nerf.

10 juillet 2022 : Des agents s’équipent pour aller chercher encore un « gentil » détenu bloquant les promenades. Ce détenu qui avait été sanctionné peu de temps avant de seulement 8 jours de QD suite à une agression sur personnel ! S’il avait pris une peine adaptée, il n’aurait évidemment pas pu bloquer quoi que ce soit ce jour-là.

12 juillet 2022 : Recours d’une collègue sur un refus de reconnaissance AT de la direction, bien que la vidéo- surveillance pourrait, pour le coup, prouver la bonne foi de notre collègue.

13 juillet 2022 : La Direction local sort une note de service en rendant obligatoire le port du masque. François BRAUN (Ministre de la santé) n’a qu’à bien se tenir.

15 juillet 2022 : Point d’échange OS/Direction. Une quarantaine de matelas au sol, 66 détenus en attente de transfert, 132 détenus condamnés sans attache familial. Les Personnels demandent des transferts pour réduire le niveau de tension de la détention.

20 juillet 2022 : L’UFAP, à la demande des agents, demande l’organisation d’un vote à l’urne afin de valider ou pas le service expérimenté sur VLM depuis avril. Aucune réponse de la Direction qui préfère laisser pourrir le sujet. Pourtant c’est une volonté d’une majorité d’agents postés.

22 juillet 2022 : Entre dialogue social et cogestion, la Direction de VLM appelle son syndicat pour l’informer des mesures envisagées par le DI suite à l’arrivée des 35 agents en septembre pour la SAS, à savoir la possibilité de mise en renfort sur les établissements de la région des agents désireux, en attendant l’ouverture de la SAS. L’UFAP ne sera jamais appelée par qui que ce soit. Comme il se dit à Béziers : #Tiélafamille

25 juillet 2022 : Plusieurs agents reçoivent des coups durant une intervention face à un énergumène décidé à en découdre. Bilan plusieurs jours d’ITT pour l’un de nos Camarades.

29 juillet 2022 : Notre collègue Dolly (qui s’est faite agresser à l’eau bouillante le 9 juillet), apprend que la direction locale demande la poursuite au niveau régional de sa demande d’explication du 6 juillet. Pourtant, on avait tenu un discours plus pédagogue à notre organisation concernant la gestion de cet évènement. Joli geste de soutien. Il ne faudrait pas s’étonner que certains de nos collègues baissent les bras au milieu de cette jungle au regard des choix faits par l’équipe dirigeante de cet établissement.

Evidemment cette liste est loin d’être exhaustive, nous sommes persuadés que nos copains qui exercent dans ce bourbier auraient tous des dates et des faits divers à rajouter.

Pour l’UR UFAP de TOULOUSE deux évidences ressortent de ce triste calendrier de juillet, tout d’abord le niveau de violence actuelle sur cette structure et puis l’incapacité de la direction locale à en mesurer l’impact sur le moral des Personnels et à prendre des décisions adaptées au regard de cette période difficile.

Entre le laxisme dans les CDD, la gestion administrative de certains dossiers, l’ambiguïté dans le dialogue social, il est plus que possible que le climat s’envenime, tant du côté d’une population pénale surexcitée que du côté des personnels à bout de souffle et écœurés du manque de soutien de la direction.

L’équipe dirigeante de cette structure, adepte des formations du type « Communication Non Violente » espère qu’en envoyant tous les personnels dans ce type de formation plus soporifique qu’efficace, réglera le problème relationnel entre les détenus et les personnels.

Et c’est bien cela le fond du problème, des dirigeants qui pour certains ne connaissent rien de la violence, qui estiment qu’on peut toujours l’éviter, qui parlent de réponse proportionnelle à l’agressivité… Peut-être des dirigeants parfois trop éloignés du réel et des conflits quotidiens vécus par les agents en détention.

L’UR UFAP de TOULOUSE apporte tout son soutien à nos Camarades Montpelliérains dans cette période difficile et soutiendra toute action visant à exprimer un ras le bol, entre une détention sur les nerfs et des Personnels à bout de souffle…

Le Bureau Régional UFAP de TOULOUSE

Partager :

À voir aussi
Nationale

L’ART DE VOULOIR FAIRE LE BUZZ !

Les Baumettes sont actuellement sous les lumières des médias suite à la création d’un collectif de riverains qui se plaint des nuisances des parloirs sauvages

SOUTIEN AUX PERSONNELS D’ARLES

Suite à la publication du rapport de l’Inspection Générale de la Justice, l’UFAP UNSa Justice de la MC ARLES a appelé à un mouvement de

Régionale

BLOCAGE MC ARLES MERCI !

Ce jeudi, l’Ufap Unsa Justice a appelé au blocage de la Maison Centrale d’Arles pour protester contre les annonces de sanctions disciplinaires faites par la

CP Varennes le Grand: “Le Mépris”

Comme à son habitude, notre administration, plutôt que d’assumer ses responsabilités en matière d’incompétence, préfère ouvrir son parapluie afin de s’éviter les flots de conséquences

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies