Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Compte rendu du CTS du 29 septembre

Le jeudi 29 septembre 2022 a eu lieu le Comité Technique Spécial de l’Établissement. Voici point par point le déroulé de la réunion :

Point sur les travaux en cours et à venir.

Concernant les travaux déjà budgétisés, le QF sera doté de grillages sur la cour de promenade, une nurserie et la douche (enfin) du vestiaire pour le personnel féminin.
Une borne de recharge pour véhicule électrique sera installée sur le parking en face du MESS, rien pour le personnel, et par ailleurs pas de réponse quant à une possible utilisation de cette borne par le personnel…. !
La désactivation des effets de SAS depuis le PCI.
L’installation de 2 allume-cigares électriques au QD et au QD Femme (3000€ !).
Réfection de la douche des moniteurs de sport et certainement douches collectives côté détenus.

Les travaux demandés (non budgétisés).

La mise aux normes de l’alarme incendie (700.000€), bagage X d’occasion pour le vestiaire (21.000€), création de CPROU pour le A et B (47.000€), climatisation en salle visio TAP (6967€], réfection de la terrasse du MESS (13507€).

Pour les gros chantiers DI/DAP, la Direction nous a annoncé les tarifs concernant le vitrage de la PEP (217.000€), le vitrage des miradors (317.000€), la climatisation du 2ème étage administratif (115.000€), un parc de 80 DECT (80.000€).

Sur ce dernier point l’UFAP UNSa Justice considère qu’il serait plus judicieux d’économiser les DECT pour
renouveler le parc d’ICOM en Motorola avec 2 canaux (détention et service Général/périphérie).
L’UFAP UNSa Justice a également posé la question concernant le projet de réfection des miradors. Aucune réponse ne nous a été apportée.

Nouveaux marché Gestion déléguée.

D’une durée de 7 ans, GEPSA s’est vu renouvelé avec le concours des Sociétés EUREST pour la restauration et OMS pour le nettoyage.
Le MESS proposera un menu végétarien chaque jour, ainsi qu’un panier « repas extraction » aux heures d’ouverture du MESS. L’UFAP UNSa Justice a demandé à la Direction de proposer le service via la cuisine intérieure lorsque le MESS est fermé, afin d’en finir avec la salade mexicaine !

Les A.C.T. Il a été acté divers machines à café, micro-ondes, cafetières, frigidaires… Nous avons acté l’amélioration du mobilier dans la salle de repos au niveau du MESS (chaises, patères, fauteuils).
Courant 2023, seront changés les matelas des chambres de veille (1400€), et la commande de ventilateurs sur pied pour les chambres de veille homme.
Il a été refusé la panoplie d’intervention du contrôleur « Gestion déléguée », et avons rappelé que ce n’est pas les A.C.T. qui financent cela mais bien le budget de l’Établissement.

Nous remercierons FO et la moitié du SPS pour avoir acté des cadres de décoration pour 200€ !

Tout comme il est bon de rappeler que FO était POUR le financement du café des réunions diverses d’un montant de 275€ !! Réunions auxquelles le petit personnel n’est jamais convié, à part peut-être les Forces Obscures !


Point RH

Actuellement sur l’Établissement il manque : 4 Secrétaires Administratifs, 5 Officiers d’ici janvier 2023 et 4 Gradés. Concernant le personnel de Surveillance l’effectif est de 132/145. Nous pouvons retirer 7 agents sur les 132, qui pèsent encore dans les carences (Maladies longues et détachés syndicaux…).

Le planning 2023

Il a été voté à l’unanimité le planning 2023 du Service Des Agents, seule proposition cette année. L’UFAP UNSa Justice, droite dans ses bottes, a défendu le même service que l’année dernière, plus équitable pour l’ensemble des équipes.

Rappelons que l’année dernière, face à l’alliance SPS-FO, nous avons subi un planning proposé par un agent « sans étiquette syndicale » mais présenté par FO, qui faisait partir en congé les juillettistes en juin…

Tellement juste ce planning qu’au moment de voter, FO s’était abstenu, laissant le majoritaire SPS assumer seul la proposition… La stratégie de l’anguille bien connue et maîtrisée dorénavant (C.f. La grille indiciaire).

En effet, comment peut-on se prétendre être « syndicaliste » tout en défendant un planning injuste, qui envoyait en congé l’équipe de juillet…fin juin ?

En réponse l’UFAP UNSa Justice a cette année fait modifier la charte de gestion de service, et fait inclure que dorénavant chaque équipe devait avoir 15 jours de congés en période scolaire.

Simple, équitable pour l’ensemble du personnel, et qui répond à la problématique des congés imposés.

L’UFAP UNSa Justice a transmis pour réflexion (et non proposition) un planning articulé autour des congés en 15 jours. Réflexion car la politique actuelle qui est menée au niveau du Ministère de l’Éducation Nationale est un recul des vacances d’été. A terme il faudra bien prendre en considération et répondre à cette problématique.

Questions diverses

A notre demande la Direction va se renseigner auprès de la RIEP concernant le port de T-shirt Pénitentiaire, une solution pour répondre à la piètre qualité des polos qui est juste LA-MEN-TABLE !
Nous avons demandé la possibilité d’équiper les miradors de petits frigidaires d’appoint. La Direction et FO (encore eux!) ont refusé, s’appuyant sur des textes…
Oui nous œuvrons pour l’amélioration des conditions de travail, et considérons que cette demande répond à un besoin et surtout à une attente des agents.

A l’heure où certains postes servant aux relèves des pauses méridiennes peuvent être découverts, des
collègues n’ont pas d’autres choix que de manger dans les postes protégés…

L’UFAP UNSa Justice a abordé le sujet épineux et sensible concernant des postes découverts (Mouvement PEP du lundi au vendredi et SAS le W.E.). Et nous avons été très clairs : en aucun cas nous voulons voir ces postes disparaître de la feuille de service. Donc dans la mesure du possible nous souhaitons qu’ils soient couverts. Le mode dégradé doit être ponctuel et non systématique ou organisé.

On rappellera à certains que rien ne se gagne sans combat, mais tout se perd sans courage.

Le bureau local UFAP UNSa Justice du CD Bapaume
L’UFAP UNSa Justice, vos intérêts, nos priorités…

Partager :

À voir aussi
Nationale

Indemnitaire CEA

L’UFAP UNSa justice est engagée depuis 35 ans au service des agents pénitentiaires du terrain, avec pour seul objectif la défense des situations individuelles et

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies