Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP Avignon-Le Pontet: Agression au CD

Le pontet, le 02 mars 2023

Mardi, vers 16H15 un détenu au comportement agressif récurrent s’en est pris aux agents en les menaçant, allant même jusqu’à les frapper et en attraper un par les cheveux : LA RAISON DE CES ACTES ???…une simple veste à capuche qu’un des agents voulait lui retirer car interdite en détention.

DES AGENTS AGRESSÉS POUR AVOIR FAIT RESPECTER LE RÈGLEMENT, LA VIOLENCE AU CP D’AVIGNON LE PONTET N’A PAS DE LIMITE !!!

IL Y A URGENCE !!!!!!!!!!!!!

Plus rien ne stoppe les détenus dans leur montée de violence et de manière extrême…la moindre situation anodine peut prendre des proportions dangereuses pour l’intégrité physique des agents…

L’INQUIÉTUDE DU PERSONNEL est d’autant plus compréhensible au vu de la multiplicité des évènements gravissimes et des agressions à répétition que nous avons dû affronter ces derniers mois.

Les jours se suivent et se ressemblent…le « train-train » de chacun continue…rien ne bouge…A croire que les multiples évènements récents n’inquiètent personne ???

POURTANT LE SUJET DE L’INSÉCURITÉ DANS NOTRE ÉTABLISSEMENT
N’EST PAS UNE SINÉCURE !!!

NOUS SUBISSONS UNE SURPOPULATION CARCÉRALE ET UN MANQUE CRUEL DE PERSONNEL COMME JAMAIS ! NOUS SOMMES A BOUT DE FORCE ET NOUS MANQUONS DE MOYENS ! ET EN RÉPONSE ON NOUS PARLE D’ABSENTÉISME ? L’ABSENTÉISME EST UN SUJET ACTUEL QU’IL EST APPAREMMENT URGENT DE TRAITER ?

MAIS SE POSE-T-ON SÉRIEUSEMENT LES BONNES QUESTIONS ?

On ne va pas revenir sur le phénomène de SURPOPULATION PÉNALE, il suffit de rappeler que les limites sont atteintes et que NOUS NE POURRONS PAS REPOUSSER LES MURS plus longtemps !!! Ou même subir encore la multiplication de la surcharge de travail qui en découle sur tous les services, sans parler des incidents bien évidemment.

La grande majorité des agents cumulant les heures supplémentaires depuis des mois, des années, font preuve d’abnégation, de bonne volonté et CELA NE SUFFIT JAMAIS !!!! QU’ATTENDEZ VOUS DE NOUS ?

Certains agents dépités sont dépendants d’un MODE DÉGRADÉ utilisé quotidiennement, laissant à la charge des gradés postés la responsabilité de trouver par MAGIE ou SYSTÈME D des solutions pour les pauses méridiennes, chaque jour c’est un vrai « BORDEL ORGANISÉ ».

COMME SI CELA NE SUFFISAIT PAS, il va falloir assumer la garde des murs de la SAS dans ce contexte de sous-effectif chronique…AVEC GRAND PLAISIR…ce projet nous réjouit …mais plus sérieusement…

« MAI c’est DEMAIN » l’HORLOGE TOURNE

M. le Chef d’Établissement et surtout M. le Directeur Interrégional ne serait-il pas temps d’accepter la gravité de la situation et d’y faire face ensemble ???

Encore une fois et malgré nos conditions de travail, grâce à leur professionnalisme, les personnels ont su faire face et maîtriser ce FORCENÉ.

Le Bureau Local UFAP UNSa Justice FÉLICITE l’ensemble des personnels présents sur l’intervention et a une pensée particulière pour nos collègues blessés et malmenés.

L’UFAP UNSa Justice CONDAMNE cet acte et exige de la direction la plus grande FERMETÉ lors du passage de ce « voyou » en CDD et EXIGE par la suite son TRANSFERT.

L’UFAP UNSa Justice, une Présence Quotidienne…

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

La PEPA… ça ne PAIE PAS !!!

Après des annonces en fanfare et à grands coups de projecteurs médiatiques en veux-tu en voilà… la fameuse PEPA, cette Prime Exceptionnelle de Pouvoir d’Achat

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies