Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP Metz : Carton rouge !!!

Qui aurait pu penser un jour qu’un premier surveillant devenu simplement « Capitaine » se prendrait pour un directeur… À Metz-Queuleu, celui que nous appellerons un mauvais élève essaie, depuis plus d’un an, de perturber le bon fonctionnement de notre établissement.

Insubordination, irrespect, absence de solidarité, tentatives d’intimidations, demande d’explications, en charge de secteurs de détention laissés à l’abandon… Telles sont les qualités de ce capitaine…
Pourtant encore défendu par certaines têtes (bien)pensantes !

Alors, les autres officiers du CP de Metz, que nous appellerons les « bons élèves », ont décidé de ne pas participer au rapport hebdomadaire du 31 janvier 2023… afin de témoigner leurs inquiétudes et dire STOP à ces agissements graves, qui n’ont que trop duré.

En plus de s’en prendre à ses supérieurs hiérarchiques, c’est plein de confiance, de suffisance et avec un sentiment d’impunité certain que ce CAPITAINE n’hésite plus aujourd’hui à s’en prendre également à ses subalternes !

L’UFAP UNSa Justice adresse un « Zéro pointé » pour ce CAPITAINE qui devrait prendre des cours de management ET aussi prendre EXEMPLE sur ses autres collègues officiers plutôt que les critiquer et de tenter de semer le trouble …

L’UFAP UNSa Justice demande à la direction de siffler enfin la fin de cette triste et sombre récréation, et souhaite que le recadrage, qui s’impose et arrivera forcément, remette cet officier sur les missions qui sont les siennes !

L’UFAP UNSa Justice invite tous ceux qui ont eu affaire aux écarts de ce monsieur à saisir les directions locale et interrégionale… Nous les accompagnerons et les soutiendrons jusqu’à ce que la situation redevienne apaisée…

Personne n’a à subir ce genre de comportements, de propos… !!!

Mehdi Berrahal, Grégory Cipolla

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

AGRESSION AU SMPR

Dimanche 14 juillet 2024, dans l’après-midi, un pensionnaire déjà affecté au quartier disciplinaire qui se trouvait en salle d’attente au SMPR a agressé un collègue.

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies