Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP METZ : Un QM à l’abandon, un référent Mineurs agressé!

Dans la continuité de ce que nous dénonçons depuis maintenant plusieurs mois, avant-hier 3 mineurs ont décidé de bloquer les promenades. Ce nouvel incident a nécessité l’intervention des Équipes Régionales d’Intervention et de Sécurité pour restaurer l’ordre et en diriger 1 au Quartier Disciplinaire et les 2 autres dans leurs cellules, malheureusement…

L’UFAP-UNSa Justice de Metz avait dénoncé le 14 décembre dernier le comportement général des détenus mineurs. La tension dans ce quartier n’a pas cessé de grandir et malgré nos avertissements, les alertes des collègues, hier ce sont bien les 3 « meneurs » qui se sont retrouvés ensemble dans la même cour pour une nouvelle provocation

Comment est-ce possible ?  3 détenus sous mandat de dépôt criminel et un qui clame haut et fort qu’il est prêt à tout pour obtenir son transfert…

Des référents mineurs livrés à eux même !

Hier matin, un des 2 détenus réintégrés en cellule normale, est passé à l’acte et a agressé un des référents mineurs… Le motif est le retrait de sa télévision. La même matinée, le second détenu faisait un refus de réintégrer…

L’UFAP-UNSa Justice de Metz exige le transfert immédiat des 2 meneurs D….Y et B….D …

L’UFAP-UNSa Justice demande la mise en application stricte du régime disciplinaire dans ce secteur particulier et le retour à l’ordre.

L’UFAP-UNSa Justice remercie les ERIS pour la gestion de ce public toujours difficile à gérer.

L’UFAP-UNSa Justice souhaite un prompt rétablissement à notre collègue agressé et souligne le sang-froid et le professionnalisme des collègues du QM. Nous restons disponibles pour les accompagner dans les différentes démarches.

Le secrétaire local. Mehdi Berrahal

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies