Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP RENNES VEZIN : UNE AGRESSION PROGRAMMÉE

RENNES le 09 janvier 2024,


Le début d’année démarre sur les chapeaux de roues pour le Centre Pénitentiaire pour Hommes de
Rennes – Vezin !
Le détenu « D… » est sortant du QD vers le QCD suite à 20 jours de Quartier Disciplinaire le jour du
réveillon de la Saint Sylvestre, avec une « belle promesse » d’embauche aux ateliers comme
récompense ! CADEAU obtenu lors de son passage en commission de discipline pour laquelle il
comparaissait notamment pour des faits d’agression sur personnel. SCANDALE !!
Le 8/01/2024, les cheffes de bâtiment du quartier centre de détention sont dans l’incompréhension qu’une telle promesse puisse être faite, alors que l’intéressé est très connu pour sa violence, sortant
UDV en milieu d’année 2023, comportement inapproprié en détention (bagarres, insultes, menaces et on en passe…).
La direction décide alors, à juste titre, de le recevoir en audience avec les agents ELSP en renfort,
pour lui annoncer non pas que la promesse était tenue, mais plutôt l’inverse. On nous répète pourtant
à l’ENAP « chose promise chose due, mais on ne promet jamais quelque chose que l’on ne peut pas tenir à un détenu ! »
Au bout de 45 minutes d’audience, le détenu pousse violemment la porte du bureau pour sortir, cette
dernière atterrit par chance sur le pied du collègue, il se rapproche du gradé ELSP et lui porte un
violent coup de poing qu’il esquive, mais c’est une autre collègue qui le reçoit en plein visage.
Dans la maîtrise il réussit à porter un violent coup de pied sur un agent qui sera blessé lui aussi.
Une fois maîtrisé au sol, le détenu stipule à la direction « MOI, Monsieur le directeur, je tiens mes
promesses » Il sera emmené au quartier disciplinaire dans l’attente de sa sanction.
Bilan comptable de notre cher pensionnaire : 1 mois = 2 agressions sur personnels, 2 mises en préventions au quartier disciplinaire et 3 agents au tapis !!
Preuve en est s’il en fallait encore que ce détenu avait le profil idéal pour bénéficier d’un contrat de travail et d’une rémunération pour améliorer son quotidien !


L’UFAP Unsa Justice souligne le professionnalisme de nos collègues lors de l’intervention.
L’UFAP Unsa Justice demande une sanction exemplaire soit la sanction maximale.
L’UFAP Unsa Justice demande le transfert définitif de ce détenu à l’issue de sa sanction disciplinaire.
L’UFAP Unsa Justice apporte son soutien aux collègues agressés et leur souhaite prompt rétablissement.

Le bureau local UFAP Unsa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies