Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

DÉFERLEMENT DE VIOLENCESUR LE CP BEAUVAIS…

Le CP BEAUVAIS a de nouveau été victime de lourdes agressions qui laissent tous les personnels en émoi. Pas moins de 3 incidents sont à déplorer en 2 jours, avec de graves conséquences physiques et morales sur les personnels.

Vers 11h45 un individu bien connu de nos services, mécontent des « prestations » offertes, notamment en matière de cantines se lance dans un tapage infernal tout en hurlant au niveau du 4 ème étage de la MAH1. L’officier Adjoint et le gradé de bâtiment décident d’intervenir dans la cellule. Ce dernier se précipite sur nos deux collègues en les insultant, et assène plusieurs coups de poings au visage de l’officier ensanglanté au niveau de la bouche. Les renforts arrivés sur place rapidement subissent eux aussi la vindicte de ce dégénéré qui n’hésite pas à les agresser également, notamment une collègue touchée sévèrement au niveau de la pommette.

BILAN : 5 AGENTS SUR LE CARREAU !

Comme si cela ne suffisait pas en cette fin de matinée, sur le même étage, lors de la distribution du repas, un second « rebelle » refuse à plusieurs reprises les injonctions du collègue lui demandant de lui remettre un « yoyo » en cours d’utilisation. Mécontent d’être pris la main dans le sac, et de se faire retirer son précieux ustensile, il passe à l’acte et se dirige sur notre camarade en le repoussant violemment au niveau du torse.

Au-delà des séquelles physiques qui ne sont pas encore connues à ce stade, il est indéniable que ces agressions auront aussi de réelles répercussions psychologiques sur l’ensemble des personnels qui déplore cette escalade de violence et ne sent plus en sécurité dans l’exercice de leurs missions.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais s’inquiète sérieusement de la montée en puissance des agressions à répétition et attend des mesures concrètes visant à lutter contre ces faits de violence gratuite souvent orchestrés pour des motifs bénins. Il faut rapidement réformer les pratiques professionnelles en instaurant notamment certaines dispositions telles que le binômage d’ailleurs recommandées dans le cadre de l’expérimentation du « surveillant acteur ».

L’UFAP UNSa Justice DENONCE CES LACHES AGRESSIONS QUI SE MULTIPLIENT ET DÉTÉRIORENT LES
CONDITIONS D’EXERCICE DES PERSONNELS !

LES AGENTS NE SONT PAS DES DÉFOULOIRS ET ENCORE MOINS DES EXUTOIRS POUR SOULAGER LES VOYOUS !

Hier encore, lors d’une gestion équipée, deux de nos camarades se sont fait mordre après avoir préalablement essuyé de nombreux coups de casserole assénés par un énième individu réfractaire à toute autorité, qui s’était retranché dans la douche de sa cellule.

BILAN de ces 3 agressions : 14 jours d’I.T.T.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais souhaite un prompt rétablissement à nos camarades victimes de la sauvagerie gratuite et acharnée de nos pensionnaires, et se tient à leur disposition pour les accompagner dans les démarches qu’ils souhaiteront entreprendre.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais félicite l’ensemble du personnel pour sa réactivité lors de ces «évènements» et souligne la cohésion sans faille émanant de ces incidents.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais exige un traitement disciplinaire rigoureux pour les auteurs de ces violences avec à la clé des transferts vers des destinations lointaines, à l’issue de leurs peines de Quartier Disciplinaire.

Enfin, L’UFAP UNSa Justice Beauvais rappelle une nouvelle fois la nécessité de remplacer rapidement les batteries défectueuses de certains Motorolas, qui ont encore fait défaut lors de ces incidents.

Le bureau UFAP UNSa Justice Beauvais

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies