Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP Avignon le Pontet : ENCORE UNE JOURNEE DE VIOLENCES ! UN PALMARES POUR 2023 ?

 Le Pontet, le 28 juin 2023

Au Centre Pénitentiaire d’Avignon le Pontet les jours se suivent et se ressemblent inexorablement…la violence, sous toutes ses formes, est devenue monnaie courante…quelques chiffres parlent d’eux même : 145 violences physiques contre le personnel en 2020, contre plus de 270 en 2022 !!!…que dire de 2023 ?

Ces violences montent crescendo, nous faisons face et tenons le choc mais pendant combien de temps encore ??? Cette escalade d’actes violents, que rien ne semble pouvoir stopper, inquiète le bureau local UFAP UNSa Justice à juste titre : trop de couteaux circulent en détention ou sur les cours de promenade accentuant le danger pour les personnels lors d’agression ou de rixe entre détenus.

Le bureau local UFAP UNSa Justice craint et alerte sur les possibles dommages collatéraux qui pourraient en découler !

Hier, vers 9H30, les violences ont commencé avec un détenu qui s’est octroyé le droit de traiter notre collègue aux cuisines de « folle », la menaçant par la même occasion de la « bomber » …la raison ? Elle lui a refusé une pause cigarette pendant son temps de travail ! 

Le bureau local UFAP UNSa Justice rappelle l’impact des violences verbales récurrentes contre le personnel et le poids des mots aussi violent que les coups eux même.

Ensuite, vers 10H30, le premier surveillant puis l’officier du QI (quartier d’isolement) se sont vus copieusement insultés par un détenu qui refusait de réintégrer sa cellule. Connu déjà pour de tels faits, ce dernier a craché à de multiples reprises au visage de nos chefs ! …maîtrisé, le détenu a été mis en prévention au QD (quartier disciplinaire) tout en menaçant encore et encore l’encadrement. Le motif : son transfert qui traîne en longueur car difficile à obtenir. 

Vers 15H30, une rixe, a éclaté entre deux détenus de « gros profils » sur la cour de promenade de la Maison d’arrêt 2 …. Un des deux protagonistes a été blessé de plusieurs coups de couteaux et a été conduit à l’USMP (Unité Sanitaire en Milieu Pénitentiaire). Le deuxième a refusé de sortir malgré les injonctions. D’autres détenus ont refusé également de réintégrer leur cellule, incitant les autres à faire de même. Il aura fallu de nombreux agents pour décanter la situation.

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice FELICITE l’ensemble des personnels présents sur les interventions faisant encore preuve d’un grand professionnalisme, de solidarité et de sang-froid.

L’UFAP-UNSa Justice DEPLORE et CONDAMNE une fois de plus la recrudescence de ces actes violents et exige de la direction la plus grande fermeté lors du passage de ces « voyous » en CDD (commission de discipline), et des sanctions pénales à la hauteur des actes de violence répétés.

Afin de calmer une situation très tendue, le Bureau Local UFAP-UNSa Justice EXIGE que de la Direction Interrégionale mette en oeuvre des transferts ciblés et des fouilles sectorielles.

L’UFAP-UNSa Justice L’UFAP UNSa Justice, une Présence Quotidienne… 

Le Bureau Local UFAP-UNSa Justice.

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies