Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

GRILLES INDICIAIRES DES ADJOINTS TECHNIQUES 2ème cl

Le lundi 26 janvier 2023, l’UNSa justice et l’UFAP UNSa justice étaient conviées, au Ministère de la Justice, pour des négociations sur des projets de décrets relatifs au relèvement de l’indice minimum de traitement pour les Adjoints Techniques de la DAP.


L’UNSa justice et l’UFAP UNSa justice avaient apporté plusieurs amendements dont celui-ci :
« Au regard du décret n°2022-1615 du 22 décembre 2022, le traitement minimum dans la fonction publique a été relevé à l’indice brut 385. Par conséquent, nous portons une modification à l’article 1er au niveau des indices de la grille sur les échelons 1er, 2 et 3 (voir grille ci-dessous) visant à répondre au décret visé en amont et aux dispositions du code de la fonction publique qui impose une revalorisation indiciaire lors d’un changement d’échelon. »


Lors de la réunion en bilatérale du 31Août sur le projet de réforme du SG, l’UNSa justice et ll’UFAP UNSa justice avaient interrogé celui-ci concernant la publication du décret concernant la grille indiciaire des adjoints techniques de 2e classe sur lequel le CSA M a rendu un avis en début d’année. En effet, l’UNSa justice et l’UFAP UNSa justice avaient porté des amendements au projet de décret présenté par la DAP et souhaitaient savoir en définitive quel est le projet final adopté.


Il aura fallu attendre presque une année pour qu’en date du 26 novembre, le Ministère de la Justice publie au Journal Officiel 2 décrets modifiant le statut particulier du corps des adjoints techniques de l’administration pénitentiaire sur la durée de certains échelons et l’échelonnement indiciaire dans le grade d’adjoint technique de 2e classe.

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale

LA SIGNATURE QUI NOUS OBLIGE !!  

Chers collègues, Deux de nos collègues assassinés et trois grièvement blessés nous a fait nous mobiliser devant les portes de notre établissement. Trois jours durant,

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies