Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Guerre des gangs, à la prison de Perpignan.

Un trafic de stupéfiants incontrôlable engendre des bagarres et des règlements de compte, mettant en danger la vie des détenus et du personnel de surveillance en grave sous-effectifs.

On avait pourtant prévenu !

Hier, un détenu a été violemment agressé, et aujourd’hui quatre autres ont été blessés. La présence de morceaux de verre non détectable au portique de masse métallique rend les promenades dangereuses pour tous.

De plus, nous constatons une augmentation anormale des commandes alimentaires et de cigarettes à la cantine, preuve indéniable de la prospérité du marché de la drogue en détention.

Malheureusement, les informations remontées par les agents ne sont pas toujours exploitées efficacement. Il est essentiel d’écouter attentivement le personnel de surveillance afin de démanteler les cellules impliquées dans ces activités lucratives, et ainsi éviter une escalade des tensions et une guerre des gangs.

La sécurité des détenus mais surtout des personnels, est en jeu. Nous demandons à la direction de prendre des mesures concrètes pour renforcer la sécurité et la surveillance à la Prison de Perpignan.

Il faut donc le transfert en MOS des individus identifiés.

Et une sécurisation de l’établissement par les ERIS pendant quelques jours.

Johann Reig SG UFAP Unsa Justice de l’UR de TOULOUSE

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies