Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

UR UFAP PARIS : INFLATION CARCÉRALE SURPOPULATION ET AGRESSION

En cette période d’inflation, tout augmente et les prisons d’Ile de France n’échappent à la règle !

Les maisons d’arrêt et les quartiers maison d’arrêt des centres pénitentiaires ne désemplissent pas, bien au contraire !…
Début mai, avec 73162 personnes détenues incarcérées, pour 60 899 places opérationnelles, un nouveau record a été battu. À un an des Jeux olympiques de Paris, c’est la médaille d’or assurée pour le ministre de la Justice !

Les établissements parisiens sont au bord de l’implosion et les Personnels pénitentiaires au bord de la rupture…

(CP Meaux-Chauconin 185%, MA Villepinte 183%, CP Nanterre 167%, CP Paris la Santé 161%, CP Bois d’Arcy 157%)

Si les médias se font les choux gras de la dégradation des conditions de détention, l’UFAP-UNSa Justice de Paris dénonce « l’inertie coupable » de l’État et du ministère de la Justice concernant la dégradation perpétuelle des conditions matérielles, physiques et psychologiques dans lesquelles les Personnels exercent leurs missions !

ADMINISTRATION PÉNITENTIAIRE = HONTE DE LA JUSTICE FRANÇAISE !

Au-delà des détentions surencombrées, des matelas au sol, des tensions exacerbées et d’une charge de travail en constante augmentation, l’inflation carcérale met en exergue l’ensemble des dysfonctionnements qui ne permettent plus aux Personnels de travailler en sécurité.
Dysfonctionnement procédural, dysfonctionnement décisionnel, dysfonctionnement humain, dysfonctionnement matériel sont les révélateurs des décennies d’errements politiques et institutionnels !… Protéger la société est devenue une mission impossible… la sécurité des Personnels et des structures est, quant à elle, une chimère…

USURE PHYSIQUE, USURE PSYCHOLOGIQUE…

Les services administratifs et techniques sont submergés. Les services d’insertion et de probation (MO/MF) sont proches du burn-out… Mêmes les applications numériques métiers ne suivent plus la cadence et plantent régulièrement…
Quant aux Personnels de surveillance, surpopulation rime avec violences et agressions en augmentation exponentielle !… Fleury-Mérogis, Paris La Santé, Réau, dans chaque structure francilienne, les agents en uniforme sont les victimes expiatoires de la tension aux étages, de la frustration de la population pénale et d’une politique carcérale privilégiant l’achat de la paix sociale aux dépens de la sécurité, du bon ordre et de la discipline.

A l’approche de l’été et avec les premières chaleurs, l’UFAP UNSa Justice de Paris sait d’ores et déjà que la période estivale sera chaude et compliquée pour l’ensemble des Personnels.

Notre organisation syndicale attend de la DISP Paris qu’elle fasse preuve d’initiative et d’ambition afin que les Personnels d’Ile de France, tous corps et grades confondus, puissent retrouver rapidement des conditions dignes d’exercice de leurs missions !…

Régis GRAVA,
Secrétaire général UFAP UNSa Justice Paris

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies