Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Jamais à une humiliation près !

Le père UBU n’a qu’à bien se tenir …

Désormais c’est la mère, en sa qualité de Directrice qui se charge de nous gratifier de quelques situations ubuesques dont elle a le secret.

La liste qui malheureusement est loin d’être exhaustive et trop longue à dérouler s’agrandit aujourd’hui avec une nouvelle affectation très discutable.

Et si justement nous prenions le temps d’en discuter …

Madame la duchesse patronale n’est indéfectiblement pas enclin à la discussion, avec l’UFAP en tout état de cause, ni d’ailleurs à l’information au vue de la scandaleuse rétention dont elle fait preuve à notre égard.

Un premier surveillant, adjoint de bâtiment, aux qualités certaines, fraîchement promu officier grâce à la réforme Ufapienne que chérissent beaucoup de nos détracteurs, se voit octroyé par madame la Directrice le poste vacant de chef du bâtiment MA2. Dans un même temps, notre ami Christian, officier émérite depuis plus de vingt ans se retrouve évincé de son poste de Responsable de secteur pour un poste d’adjoint MA2.

Parle-t-on de sanction, de favoritisme syndical mal placé, inapproprié, inadmissible (#tiélafamille) voire, qui sait, d’une nouvelle humiliation caractérisée : ou des trois soyons plus prompt à la découverte de la vérité.

Décidemment chez FO, les méandres syndicaux, qui pour notre part, s’apparentent plus aux étroits et sinueux égouts parisiens ne cessent d’être abondamment empruntés nous amenant systématiquement vers un terminus bien noirâtre…

Le Bureau Local

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies