Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

JUSQU’ICI TOUT VA BIEN…

Il ne se passe plus une journée sans que la violence, sous quelque forme qu’elle soit, ne vienne gangréner le quotidien des personnels ou de leurs proches.


Début septembre, un collègue de la MA Valenciennes a été grièvement blessé suite à une projection d’eau bouillante par un détenu. Résultat : des brûlures au deuxième degré au visage et au torse !
Vendredi dernier, un collègue a été roué de coups de barre de fer au CD Toul !


Ce week-end, un détenu de Val de Reuil a été mis en examen pour tentative de meurtre sur agent dépositaire de l’autorité publique pour avoir tenté d’étrangler et d’asséner plusieurs coups de couteau à un surveillant après l’avoir attiré par ruse dans sa cellule !


Les personnels œuvrant dans les SPIP ne sont pas non plus épargnés par cette violence, en milieu ouvert comme fermé ! Celles et ceux de Schiltigheim peuvent en apporter un témoignage récent …


Le pire a été évité… mais jusqu’à quand ?

Si le courage, le professionnalisme et la réactivité des personnels pénitentiaires permettent encore d’éviter bon nombre de drames, L’UFAP UNSa Justice continue à pointer du doigt la violence grandissante de la population pénale. Ce n’est pas le énième plan de lutte contre les violences annoncé dans la presse par le ministre et le DAP qui va y changer grand-chose… il faut des mesures concrètes mises en œuvre sur le terrain et non un continuel affichage qui donne peut-être bonne conscience à ceux qui l’ont pondu mais qui ne protège nullement le personnel de terrain !


Le laxisme et/ou l’incapacité de nos dirigeants à endiguer un phénomène qu’ils feignent d’ignorer démontrent que, depuis des décennies, la sécurité quotidienne des personnels n’est pas une priorité et qu’elle ne fait l’objet que d’une succession de déclarations sans réelles intentions d’y mettre fin ! Les Personnels en ont plus qu’assez d’attendre et veulent légitimement être protégés par leur Employeur dans l’exercice de leurs fonctions… La protection des agents de la fonction publique n’est-elle pas la dernière marotte du ministre de la fonction publique ?


L’UFAP UNSa Justice n’accepte pas cette banalisation institutionnelle de la violence !
L’UFAP UNSa Justice exige des actions d’urgence permettant aux personnels pénitentiaires d’accomplir leurs missions dans des conditions optimales de sécurité : rétablissement de l’autorité, positionnement des agents au centre de la prise en charge, création d’un répertoire dédié des auteurs de violence envers les personnels avec suivi spécifique, lutte contre l’isolement des agents et mise en place du travail en équipe, sécurisation des emprises foncières des établissements et services, profilage des détenus et création d’établissements adaptés.


L’UFAP UNSa Justice rappelle au ministre de la Justice et au DAP qu’ils sont garants de la protection de l’intégrité physique et psychologique des personnels placés sous leur autorité…

L’UFAP UNSa Justice, VOTRE SÉCURITÉ QUOTIDIENNE : NOTRE PRIORITÉ !

Le Secrétaire Général,
Emmanuel CHAMBAUD

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies