Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

La piste aux étoiles

Depuis plusieurs mois, nous assistons à un véritable spectacle au sein de notre Maison D’Arrêt, le chapiteau est encore bien présent en ce début d’année 2023.

Quand la porte principale est franchie, les numéros s’enchaînent :

– Magiciens, hypnotiseurs, avaleurs de sabre, illusionnistes.

– trapèze de secteurs en secteurs sans aucun filet de protection

– jonglage sur les repos

Heureusement que les Personnels apprécient les clowns car tout ceci fini par ressembler à un cirque.

Seul le rire nous permet de tenir, car la souffrance des Personnels est bien visible.

En ce début d’année 2023, les représentations continuent :

Bagarre lors des promenades, surpopulations pénales, manque d’effectifs

(Agent « dé- muté », départ en retraite etc…). Le bouquet final est complet…

L’UFAP Unsa Justice demande que les effectifs soient enfin mis à jour, en attendant, la prolongation des MAD doit être une priorité.

Nous souhaitons une véritable politique de désencombrement. Celle-ci doit être rapide et automatique au vu de la capacité d’accueil de l’établissement.

L’Ufap Unsa Justice demande qu’un groupe de travail soit mis en place prochainement pour organiser la journée en détention (mouvements)

Depuis plusieurs mois, la fatigue s’installe chez les Personnels.

Non l’année 2023 ne doit pas être le reflet de 2022, nous sommes à bout, le spectacle doit s’arrêter.

Vannes, le 31 janvier 2023
Le bureau Local UFAP Unsa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

RENCONTRE AVEC LE GARDE DES SCEAUX

Suite à l’attaque d’un fourgon pénitentiaire par un commando ayant sauvagement exécuté deux de nos collègues et blessé trois autres, l’intersyndicale a été reçue ce

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies