Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

LA PRIORITE ULTRA-MARINE MENACEE PAR L’ELECTORALISME BOUTIQUIER

LYON, le 31/05/2024

Alors que la campagne de mobilité des CPIP 2024 est en cours d’achèvement, elle aura été marquée par la remise en question sans nuances et le dénigrement permanent de la priorité ultra-marine et des dispositions statutaires de l’article 60 de la loi de 1984 par certains.

➢ Pourtant, pour L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon, cette campagne de mobilité aura été l’occasion
de mettre en exergue des situations économiques et sociales très précaires avec des personnes
originaires éloignées de leur proches et soumises à des choix et des contraintes économiques drastiques.

➢ Les agents sont souvent fragilisés par le manque de perspectives et d’horizon de retour. Le manque
d’ouverture des postes en outre-mer et, in fine, les carences dans le recrutement conduisent à des
effets d’engorgement qui dramatisent et électrisent les enjeux par l’allongement des files d’attente.

➢ Il faut se remettre dans le contexte historique de l’époque et comprendre que, dans la lignée des
Lois AUROUX et de la réforme du statut de la fonction publique diligentée par le ministre Anicet Le
Pors , il y avait alors de réelles velléités de promulguer des textes améliorant la condition et le statut
des agents de l’Etat. Ces dispositions prioritaires s’inscrivaient dans ces dynamiques de protection
des agents plus fragilisés et avaient une indéniable dimension sociale.

➢ Dans cette perspective, L’UFAP UNSa Justice reste cohérente et maintient ses positions. Les
réalités économiques, sociales et familiales sont au cœur de notre réflexion et nous paraissent
prioritaires sur toutes motivations moins impérieuses.

L’UR UFAP UNSa Justice de Lyon revendique une constance dans la défense des droits sociaux des
agents. Nous maintenons nos positions et nous les affermissons devant l’adversité.

L’ UFAP UNSa Justice persiste et signe et, en matière de mobilité, défend au-delà de la revalorisation des priorités statutaires :

– L’information de chaque agent sur son nombre de points. – La création d’un rang de classement, transmis à chaque agent candidat à la mobilité.

– Le maintien des effets du CIMM et l’attribution de la totalité des points prévus par le barème quelle que
soit la position administrative ou l’affectation géographique des personnels.

ET NOUS RESTERONS VIGILANT POUR QUE LES CLASSEMENTS ET « LES ENTRETIENS » DES DIRECTEURS RESTENT CANTONNES DANS LES OUBLIETTES DE L’HISTOIRE !


Pour L’UR UFAP UNSa Justice de LYON :
Le secrétaire général adjoint, F.ROUSSET

Partager :

À voir aussi
Nationale

Lettre ouverte au Président de la République

REF. : EC/TJ/24/17062024 OBJET : mesures d’urgence pour les missions extérieures des personnels pénitentiaires Monsieur le Président de la République, Le 14 mai dernier, l’attaque meurtrière du

Régionale

Roanne : Encore une évasion

L’UFAP-UNSa Justice aime bien les modes, on a aimé la mode des doudounes Naf Naf dans les années 90 où des salopettes larges, mais on

A LA MC ARLESLE RIDICULE NE TUE PAS

MC ARLES : Reine de l’écologie ou Reine de l’économie ? Economie de personnel, économie de véhicule, économie de brouilleur… RIEN NE MARCHE, TOUT FOUT LE CAMP !

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies