Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

L’action doit continuer, le Ministre se moque de nous

Le 15 Mai 2024

L’ UR UFAP UNSa Justice de Lyon tient à remercier tous les personnels qui se sont mobilisés ce jour pour exprimer leur tristesse et leur soutien aux familles des collègues lâchement assassinés hier dans le cadre
de leurs missions.

L’agent qui était entre la vie et la mort a été sorti du coma ce soir et va mieux, nous ne pouvons que nous en réjouir.

Une rencontre entre le Ministre et l’intersyndicale UFAP , Fo, CGT, SPS avait lieu ce jour afin de trouver des solutions permettant en théorie, de faire avancer les choses. Il ressort de ces quelques 3 heures de
discussion que peu de choses concrètes soient mises sur la table :

  • Les escortes à 2 agents ne sont pas remises en question
  • Le développement du holster de cuisse et de poitrine pourrait être développé rapidement pour les agents ESP
  • Il pourrait y avoir acquisition d’armes longues pour les PREJ
  • Des véhicules devraient voir leur sérigraphie retirée pour plus de discrétion.
  • Les agents auraient accès à GENESIS et se verraient envoyer la fiche pénale d’un détenu à extraire,
    la veille de son extraction.
    Si tout ça est au conditionnel, pour tout le reste, c’est le flou total et on retrouve nos technocrates
    qui nous enlisent dans les fonctionnements de leur monde, à savoir que pour le paiement au-delà
    des 108h, ça dépend d’autres ministres et que c’est pas facile.
    Sur les organigrammes à 35h, il parait qu’ils s’engagent à travailler dessus, mais ce sera long.
    Ils veulent déplafonner le 1/5e et même si ça n’a rien à voir avec l’ordre du jour, ils s’engagent à
    travailler dessus, mais ça va être compliqué.
    Sur les développements de PREJ, UH et autres dans les DOM, les conseillers sont parait il favorables, mais aucun engagement là-dessus, car c’est pas simple.

  • Un relevé de conclusion devrait nous parvenir demain pour retracer tout cela.
    Les vraies mesures, sur le long terme, qui engageraient donc cette administration à prendre la mesure de ce qui se vit sur le terrain et qui devrait faire en sorte qu’elle cesse un peu de chouchouter
    la population pénale, sont pas faciles, compliquées, pas simples, etc…

    Deux collègues sont morts et trois autres blessés de la recherche perpétuelle d’économie avec des véhicules pratiques pour livrer des pizzas, mais pas pour transporter des détenus, avec
    des pétoires face à des fusils d’assaut, avec des agents qui cumulent des heures à n’en plus pouvoir et qui ne leur sont même pas rémunérées.
    L’administration gère une crise et se moque pas mal de ce que peuvent penser les agents qui vont devoir reprendre le service rapidement parce que l’émotion doit céder la place aux chiffres, à la
    loyauté et aux habitudes visant à ce que tout fonctionne coute que coute.

  • L’ UR UFAP UNSa Justice de Lyon DIT NON !!
    Les personnels sont appelés à maintenir l’action et à mettre la pression à nos oligarques afin qu’ils
    cèdent un peu de leur confort au profit des travailleurs qu’ils écrasent au quotidien.
    L’ UR UFAP UNSa Justice de Lyon exige que cette administration respecte un peu ses personnels
    et leur offre enfin des conditions de travail dignes et sécurisées, et pas en promettant des micro-
    avancées pour dans 5 ans.
    L’ UR UFAP UNSa Justice de Lyon appelle à ce titre à
    reconduire les actions de blocage dès demain matin sur
    toutes les structures de la région.
    Les propositions du Ministre des détenus sont indignes ,

  • A DEMAIN DEVANT LES PORTES !!!

  • Pour l’UR UFAP UNSa Justice de Lyon
    Le Secrétaire Général
    D.VERRIERE

Partager :

À voir aussi
Nationale

COMMUNIQUÉ UFAP UNSa Justice

Paris, mardi 21 mai 2024 Avant toute autre chose, l’UFAP UNSa Justice tient à rendre hommage à nos camarades décédés et blessés lors de l’attaque

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies