Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

CP Rennes : L’Administration se défausse, les surveillantes du CPF trinquent

Les décisions prises par nos têtes pensantes de la DAP sont aux antipodes de la réalité du terrain !!!

Et pour cause :

« L’Administration change, changez là avec nous » tel a été le slogan de notre chère administration.

Avec l’arrivée dans nos détentions de détenues « transgenres » avec une identité féminine mais non opérée et possédant des attributs masculins. Quid sur les fouilles intégrales ???

Notre chère administration se défausse une nouvelle fois, en imposant la fouille intégrale complète à une surveillante « volontaire », alors que jusqu’à présent, quand les personnels étaient confrontés à ce genre de détenues, le personnel de surveillance féminin fouillait le haut et le personnel masculin fouillait le bas.

Une fois de plus, la dignité des personnes détenues est mise en avant, mais qu’en est-il de celle des personnels de surveillance qui, une fois de plus, se sentent délaissés, abandonnés….

Les décisions prises par nos têtes pensantes de la DAP sont aux antipodes de la réalité du terrain !!!

Qu’en sera-t-il lorsque cette détenue transgenre fouillée intégralement par une collègue l’accusera de voyeurisme, voire pire ?

Quand un collègue masculin, gradé ou officier, reçoit en audience une détenue au comportement « risqué », il se fait accompagner par une surveillante.

         Pourquoi cela ne pourrait-il pas se faire dans ce nouveau cas de figure ?

L’UFAP/UNSa Justice dénonce cette manigance et ne tolère en aucun cas que les personnels du terrain soient les « victimes » de l’irresponsabilité de bureaucrates !!!

L’UFAP UNSa justice une véritable présence au quotidien !!!

                                                                          Le bureau Local UFAP UNSa Justice Rennes

Le 21 juin 2023

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies