Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

Lettre ouverte au Directeur Interrégional de Toulouse.

Monsieur le directeur interrégional,

Le récent rapport du CGPL sur les conditions de détention au centre pénitentiaire de Perpignan nous alerte sur une réalité inacceptable. Nous dénonçons fermement cette situation qui impacte nos collègues et leurs conditions de travail.

La surpopulation carcérale est un fardeau pour nous tous. Les cellules débordent de détenus, avec des taux d’occupation insoutenables. Cette situation met une pression constante sur nos collègues et compromet leur sécurité. Ils sont confrontés à des risques accrus de tensions, d’agressions et de situations potentiellement dangereuses.

De plus, les conditions de vie indignes dans les quartiers des hommes, des femmes et du service médico-psychologique affectent directement le bien-être de nos collègues. Le manque d’hygiène, les infrastructures dégradées et l’absence de maintenance adéquate par manque de moyens humains et financiers, créent un environnement malsain pour tous les occupants de l’établissement, y compris les surveillants. Leur espace de travail est devenu un lieu où il est difficile de maintenir leur propre dignité et de préserver leur santé mentale et physique.

L’UFAP Unsa Justice demande une action urgente de votre part pour mettre fin à ces conditions de travail dégradantes. Nous exigeons des mesures concrètes pour diminuer la surpopulation, améliorer les conditions de détention et garantir la sécurité de notre personnel. Nous sollicitons également une maintenance adéquate des installations, afin de préserver le bien-être et l’efficacité de nos collègues dans l’exercice de leurs fonctions.

Nous ne pouvons pas non plus ignorer les problèmes liés à l’infestation de punaises de lit et à l’insalubrité générale, qui affectent directement le confort et la santé de nos collègues. Nous sommes profondément préoccupés par le risque de prolifération dans d’autres établissements pénitentiaires de la région, ainsi que sur la ville de Perpignan.

Nous sommes en profond désaccord sur certains points du rapport. Cependant, il est indéniable que des améliorations doivent être apportées pour préserver la dignité et la sécurité de nos collègues au travail.

Nous vous invitons instamment à engager des actions concrètes pour résoudre ces problèmes et faire valoir les droits de notre personnel pénitentiaire.

N’oublions pas que le rôle de nos collègues est crucial dans la société et qu’ils méritent le respect et la reconnaissance.

Nous comptons sur votre soutien et votre engagement pour améliorer leurs conditions de travail et garantir un environnement sécurisé pour les surveillants.

Nous sommes conscients que vous êtes également confronté à des défis importants dans la gestion des établissements pénitentiaires. Cependant, il est urgent et crucial de mobiliser vos ressources pour éradiquer le problème des punaises de lit et résoudre les autres problèmes évoqués. Cela ne peut pas être accompli sans une diminution de la population pénale dans cet établissement.

En conclusion, nous vous exhortons à agir rapidement et efficacement pour résoudre ces problèmes et garantir des conditions de travail normales pour nos collègues.

JOHANN REIG SG DE L’UFAP Unsa Justice de L’UR DE TOULOUSE

Partager :

À voir aussi
Nationale

Place à la consultation !

Pantin, le 17 mai 2024 Aujourd’hui s’est tenue une deuxième rencontre au ministère de la Justice pour négocier des mesures devant répondre aux attentes légitimes

PROPOSITIONS DE L’ INTERSYNDICALE

Mardi dernier, deux des nôtres, pères de famille ont été froidement exécutés par un commando lourdement armé. Depuis 1992 nous n’avions plus vécu une telle

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies