L’Historique de l’UFAP-UNSa Justice

L’UFAP-UNSa Justice ascenseur social,

de date à date…

1987 : Naissance de l’UFAP-UNSa Justice.

1988 : L’UFAP-UNSa Justice est la deuxième Organisation syndicale pénitentiaire.

1991 : L’UFAP-UNSa Justice devient la Première Organisation Syndicale des Personnels de surveillance. En septembre-octobre, elle obtient :

– la création de l’Indemnité pour Charges de détention (ICD) qui sera par la suite transformée en Indemnité pour Charges Pénitentiaires (ICP) ;

– un budget de 11 millions de francs pour l’amélioration des conditions de travail ;

– une augmentation de la prime de nuit pour les Personnels de surveillance.

1992 : Après l’assassinat tragique de deux Surveillants durant l’été, l’UFAP-UNSa Justice obtient la pension de reversions à 100% pour les Conjoints. En décembre, elle obtient la planification des congés sur quatre mois pour les Personnels de surveillance.

1993 : Dans le cadre des « Accords DURAFOUR », dont l’UFAP-UNSa Justice est la seule signataire représentative, les Personnels obtiennent en mars une amélioration indiciaire et un meilleur déroulement de carrière (échelons à 2 ans…).

1994 : L’UFAP-UNSa Justice devient la Première Organisation Syndicale pénitentiaire.

1995 : Suite à de nombreux mouvements de protestation, dont celui de novembre 1994 à janvier 1995, et grâce à la persévérance de l’UFAP-UNSa Justice, le Personnel de surveillance obtient la bonification du 1 /5ème.

1998 : En passant à l’action, l’UFAP-UNSa Justice impose la pérennisation du recrutement en surnombre qui permet un remplacement rapide des départs à la retraite.

Pages: 1 2 3 4