Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

l’Ufap était reçu au Sénat pour une table ronde sur le sujet de construction du plan 15000 places

l’ufap à réitéré la nécessité de construire des établissements spécialisés et securitaire afin d’accueillir les ingerables de nos coursives.

Nous avons également mise en avant l’absence totale de concertation sur les projets de construction des nouveaux établissements conduisant à l’ouverture d’établissements inadapté et mal pensée. 

L’ufap à réaffirmé le besoin des territoires doutres mer de se voir doté de structures spécialisés du type UH et missions extérieures. 

Nous avons prit pour exemple l’établissement de Saint Pierre de la Réunion qui date de la compagnie des Indes, Mayotte en crise actuellement ou encore les établissements des Antilles en surpopulation pénale.

L’Ufap à rappelé l’importance de prendre en compte l’ensemble des problématiques de sécurité extérieure ( projection, sécurisation parking…etc)

Concernant l’attractivité du métier,  l’ufap à rappelé la nécessité d’une augmentation salariale conséquente pour répondre en partie aux problèmes d’attractivité du métier.

Dans les années 1990, un surveillait percevait 2000 francs de plus que le salaire minimum, aujourd’hui nous sommes loin du compte !

L’ufap n’a pas fait la promotion de la contractualisation du métier de surveillant contrairement à d’autres qui ont précisé qu’ils mettraient tout en œuvre pour precariser le métier.

Le Sénateur de l’Ain, nous a dit visiter prochainement le CPML pour constater notamment les aberrations de construction de cette structure.

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies