Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

MA Nice : La politique de l’autruche

Tout à chacun peut constater le manque de personnels à la maison d’arrêt de Nice.

Qui ne voit pas la désertification de nos effectifs, tous corps confondus ?

Maintenant, faire l’autruche, subir et espérer que demain sera meilleur qu’aujourd’hui n’est pas une bonne méthode pour gérer les ressources humaines. Quant au management, lui aussi désertique, il fait cruellement comprendre que les PRÉSENTS ont toujours tort.

Lorsqu’en retard à une réunion, les officiers subissent l’ire d’une directrice, qui aveuglée par sa politique, ne s’aperçoit pas de l’ampleur de la désertification de la structure, alors l’envie de faire son maximum pour tenir le bateau à flot s’estompe.

La maison d’arrêt de Nice n’est pas un établissement qui attire les agents. Les conditions de travail y sont exécrables.

Les personnels, qui par conscience professionnelle, répondent encore présent (pour certains), subissent les foudres de leurs supérieurs, il ne faut pas s’étonner du taux élevé de l’absentéisme.

L’UFAP UNSA Justice s’interroge sur les priorités que la Direction estime vitale pour l’établissement, nous n’avons probablement pas les mêmes valeurs pénitentiaires.

L’UFAP UNSa Justice, un syndicat de progrès, une présence quotidienne…

Le Bureau Local

UFAP UNSa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies