Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

METZ : Les ingérables de la détention…

Arrivé par MOS récemment sur notre établissement, après de multiples incidents sur la Maison d’Arrêt de Nancy, un détenu n’aura pas mis longtemps avant de faire parler de lui dans nos murs…

Deux pompiers pulvérisent de l'eau sous haute pression pour  feuUne gestion à 2 agents + 1 premier surveillant et un placement au rez-de-chaussée ne suffiront pas à canaliser ses ardeurs…  Cet énergumène ne trouvera rien de mieux que d’allumer un feu dans sa cellule. Malheureusement, comme à chaque incendie le risque est grand, il perdra vite le contrôle de cet incendie volontaire et mettra tout le monde en danger en commençant par lui !

Sans l’intervention rapide des personnels,
l’issue aurait été FATALE !!!

En effet, le sortir de cellule était déjà délicat…, notre pyromane du jour se trouvait déjà dans un état d’inconscience !

Lors de son transport vers la salle d’attente pour lui prodiguer les premiers soins, le détenu s’est retrouvé en arrêt cardio-respiratoire !!!

La réactivité et le professionnalisme de nos collègues ont indéniablement permis de le réanimer rapidement et avec l’arrivée des secours son extraction médicale a pu être mise en place.

Mais comme si tout cela ne suffisait pas…, dans la plus grande provocation, ses esprits à peine retrouvés, ce dur à cuire s’est à nouveau illustré lors de l’extraction ! Tentant de se lever, se débattant violemment et portant un coup à un des collègues d’escorte qui essayait de le maitriser… Ajoutant même la parole aux actes et déclarant :   « je vais faire un attentat, et vous tirer à la kalash »

Combien de détenus avec ce type de profils se baladent d’établissement en établissement ?
Les structures spécialisées attendues depuis des années ne sont toujours pas créées !  
Et lorsque nous touchons au but (avec la création des Unités Détenus Violents par exemple) l’Administration préfère viser la réinsertion plutôt que la sécurité pour ses Personnels !!!

NON, tous les détenus ne sont pas des enfants de cœur,
et
NON ils ne veulent pas tous s’en sortir !

Alors pour ceux-là… On fait quoi ??

L’UFAP-UNSa Justice félicite les agents qui sont intervenus, ont circonscrit l’incident et permis de sauver un homme… Pour cela, ils doivent être remerciés et félicités officiellement, telle est notre demande.
Il est également important de faire un RETEX y compris avec l’Unité Sanitaire pour améliorer ce qui peut l’être, lors d’urgence vitale comme dans la gestion de l’incident d’hier.

Mehdi Berrahal.

Partager :

À voir aussi
Nationale

BUDGET DAP 2023 Rien de plus…

Pantin, le 03/10/2023 Après la présentation du Projet Loi de Finances 2023 pour la mission Justice le 27 septembre dernier à Vendôme, l’UFAP UNSa Justice

Régionale

Agression CP MOULIN

A Moulins le 5 Octobre 2022 Vendredi dernier, deux détenus de la maison d’ arrêt mécontents d’ une décision dechangement de cellule ont décidé de

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies