Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

MUTINERIES, la vie tient à un fil !

Dans un contexte ou l’archipel de Nouvelle Calédonie vit dans le plus grand chaos, durant l’après midi du lundi 13 et matin du mercredi 15 mai 2024 , le Centre Pénitentiaire de NOUMÉA a été le théâtre de plusieurs évènements majeurs, deux mutineries suivies d’actions pour attenter à la vie des personnels.

En effet, lundi vers 14h15 lors du retour promenade de la case A (unité d’hébergement) du CDF, les détenus ont pris à partie notre collègue surveillant affecté à ce poste, l’ont agressé jusqu’à le mettre KO. N’en restant pas là, en pleine perte de connaissance et gisant au sol, s’en est suivi une pluie de plusieurs coups de pieds donnés par les insurgés présents dans cette aile. Une scène que l’on peut qualifier d’horrible.

Dans la continuité, piégés et ne pouvant plus être maître des lieux, plusieurs détenus ont pu s’accaparer des trousseaux de clefs du peu d’agents présents, ont ouvert l’ensemble des cellules pour, à cette suite, enfermer deux surveillants dans une de ces dernières et tiré celui au sol dans une autre. Après ces faits, les mutins ont mis le feu à toutes les autres cellules. Ces détenus avaient la volonté certaines de nuire à la vie des agents.

Vers 16H00, le RAID est intervenu, a chargé les mutins pour les circonscrire dans la cour de promenade pour ensuite porter secours aux collègues enfermés dans les cellules.

En début de soirée, les détenus ont été réintégrés dans les trois autres cases et quatre d’entre eux ont été conduits en cellule de prévention. Le Surveillant agressé quant à lui a été transporté au centre hospitalier.

Quant aux détenus du CDO ayant simultanément refusés de remonter des promenades, seront, avec ceux en activité sport, réintégrés en fin de soirée. Pour résultat, près de 60 cellules HS.

Cette journée ne suffisant pas, lors du service de nuit du 14 au 15 mai, vers 22H40, plusieurs alarmes feu ont retentis au PCI. L’agent en poste a pu se rendre compte que les trois cases du CDF étaient ouvertes. Les cellules ont été incendiées et certains détenus sont montés sur les toits. Les agents du RAID ont été nouvellement appelés à intervenir afin de reprendre la maîtrise du secteur et vers minuit, a dû, ré-intervenir au CDO qui comptait également deux cases ouvertes. Le RAID dépêché sur les lieux, ont maîtrisé les mutins pour les conduire dans un premier temps sur le terrain de sport pour ensuite les re dispatcher dans d’autres cellules. Cette mutinerie a pris fin le 15 mai vers 5h00 du matin.

L’UFAP UNSa Justice apporte son indéfectible soutien à l’ensemble des agents du CP de NOUMÉA et, plus particulièrement, ceux présents en service et volontaires pour faire face à ces épouvantables évènements. Ces agents vivent à l’extérieur comme à l’intérieur la ‘’guérilla’’ et risquent leur vie au quotidien. Leur courage est à reconnaître et cela, malgré les difficultés, dangers encourus pour circuler en vue de répondre à leurs obligations professionnelles. En plus, faute d’assurance de sécurité, ils se doivent de protéger à l’issue de leur service, les intérêts de leur propre famille.

L’état doit se rendre compte des difficultés que rencontrent les citoyens de notre archipel pour être en sécurité, mais également, de mieux considérer les personnels pénitentiaires que nous sommes qui, sans cesse, y contribuent amplement.

L’UFAP UNSa Justice continuera à œuvrer pour que les personnels de Nouvelle Calédonie ne soient oubliés .

Le bureau local

Partager :

À voir aussi
Nationale

Lettre ouverte au Président de la République

REF. : EC/TJ/24/17062024 OBJET : mesures d’urgence pour les missions extérieures des personnels pénitentiaires Monsieur le Président de la République, Le 14 mai dernier, l’attaque meurtrière du

Régionale

Roanne : Encore une évasion

L’UFAP-UNSa Justice aime bien les modes, on a aimé la mode des doudounes Naf Naf dans les années 90 où des salopettes larges, mais on

A LA MC ARLESLE RIDICULE NE TUE PAS

MC ARLES : Reine de l’écologie ou Reine de l’économie ? Economie de personnel, économie de véhicule, économie de brouilleur… RIEN NE MARCHE, TOUT FOUT LE CAMP !

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies