Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

NOUVELLE AGRESSION AU CD2 NORD :
QUE FAIT L’ADMINISTRATION POUR ÉRADIQUER CE PHÉNOMENE DE VIOLENCE ???

Baie-Mahault, le 17 septembre 2022

Encore une fois le Centre Pénitentiaire de Baie-Mahault plus précisément le quartier différencié (CD2 Nord réputé pour être le frère jumeau de l’Unité pour Détenu Violent) a été le théâtre d’une énième agression sur Personnel.

Hier, lors des mouvements promenades, suite à une altercation entre un voyou et un responsable du bâtiment, un collègue en essayant de s’interposer s’est vu violement asséné un coup de poing au niveau du visage.

L’UFAP UNSa Justice apporte son soutien indéfectible à notre collègue lâchement agressé et félicite le professionnalisme et le courage de ces Hommes et de ces Femmes qui viennent travailler dans des conditions déplorables.

Cette énième agression nous démontre l’incompétence de notre direction qui voulait mettre en place un agent dédié au CD2 Nord mais l’UFAP UNSA Justice s’était fortement opposé car affecter un collègue dans le couloir de la mort ne résoudra pas le problème. C’est pour cela que nous sollicitons à l’instar de l’hexagone :

  • Des structures adaptées qui prennent en charge des détenus présentant des addictions et des troubles psychologiques (UHSI-UHSA),
  • La création d’une ERIS et d’une Brigade Cynotechnique pour lutter contre les projections, les trafics et les violences,
  • La création d’un vrai Quartier Arrivant
  • L’ouverture immédiate du DAC pour lutter contre la surpopulation,
  • Des moyens pour lutter contre l’oisiveté des détenus.

Une augmentation de 50% de la violence sur le Personnel, tentatives de meurtre sur Personnels, agressions entre détenus, meurtres, évasions, jamais le Centre Pénitentiaire de Baie-Mahault n’a connu une gestion aussi médiocre durant ces trois dernières années.

Au lieu de soutenir les Personnels, la direction du CP de Baie-Mahault a préféré transformer la brigade de gendarmerie de Baie-Mahault en résidence secondaire pour mieux faciliter les dépôts de plaintes contre les représentants généraux de l’UFAP UNSa Justice et de la CGT exerçant pleinement leurs mandats syndicaux.

Et tout cela orchestré par la Mission des Services Pénitentiaires Outre-Mer qui couvre cette direction dans ses démarches malsaines. Malgré qu’elle sait que le dialogue social est interrompu depuis des mois, elle ne fait rien pour « fouté misié déwo » !

L’UFAP UNSa Justice déplore l’attitude de ces directeurs qui viennent en Guadeloupe pour se dorer la pilule, s’empiffrer d’accras, boire le planteur et dégrader les conditions de travail des Personnels.

L’UFAP UNSa Justice exige le départ immédiat et sans condition du directeur du CP de Baie-Mahault.

L’UFAP UNSa Justice exige des sanctions disciplinaires exemplaires et le transfert immédiat sans condition de ce voyou.

Si l’Administration ne sait pas quoi faire face à une direction inexistante l’UFAP UNSa Justice saura prendre ses responsabilités.

Pour le Bureau Régional
Le Secrétaire Général
Jean-Jacques RACAMY

Partager :

À voir aussi
Nationale

BUDGET DAP 2023 Rien de plus…

Pantin, le 03/10/2023 Après la présentation du Projet Loi de Finances 2023 pour la mission Justice le 27 septembre dernier à Vendôme, l’UFAP UNSa Justice

Régionale

Agression CP MOULIN

A Moulins le 5 Octobre 2022 Vendredi dernier, deux détenus de la maison d’ arrêt mécontents d’ une décision dechangement de cellule ont décidé de

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies