Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

PÉNURIE DE PERSONNEL DE SURVEILLANCEL’UFAP UNSa Justice tire la sonnette d’alarme !

Le 8 novembre 2022, dans un tract intitulé « situation alarmante à la MA Arras » l’UFAP UNSa Justice
dénonçait la baisse importante de l’effectif de surveillants et alertait la direction interrégionale sur les
graves conséquences à venir. Et bien nous y sommes !

En effet depuis juillet l’année dernière 4 surveillants ont faits valoir leur droit à la retraite, un surveillant
nous a malheureusement quitté, un surveillant a obtenu sa rupture conventionnelle, un autre est parti en
détachement pour activité syndicale et le dernier a obtenu sa mutation.

Pas moins de 8 surveillants de moins à l’effectif !

Sans compter un futur retraité dans le premier semestre 2023, ce qui portera le déficit à 9 agents !
Ajoutons à ces carences l’absence de chef de détention et tous les ingrédients sont réunis pour aller droit
dans le mur ! Une fois de plus ce sont les personnels qui font les frais des manquements de
l’administration !

Malgré la disponibilité des personnels de détention qui jouent le jeu sur les nombreux rappels, cela ne
suffit plus et nous devons régulièrement solliciter les postes fixes volontaires pour renforcer les nuits et les weekends. Mais les conséquences inévitables sont là, les compteurs d’heures supplémentaires explosent pour afficher des records et la fatigue se fait ressentir ! Dans un cours laps de temps la majorité des personnels atteindra la limite fatidique de 108h trimestriel !

Bien que le DIOS soit venu l’année dernière afin de réaliser un audit où il a reconnu un manque
cruel d’effectif, aucune mesure n’a été prise par la direction interrégionale pour remédier aux
carences !

Pourtant, lors d’une réunion avec la direction locale où nous avions abordé ce problème, une éventuelle
mise à disposition d’agents à compter de janvier avait été évoquée ! Force est de constater qu’une fois de
plus la direction interrégionale joue la sourde oreille et préfère laisser le personnel de la maison d’arrêt se
débrouiller. Il est pourtant évident que sans renfort nous ne tiendrons pas longtemps.

CETTE SITUATION NE SERA PAS TENABLE DANS LE TEMPS…
LA D.I DOIT RÉAGIR RAPIDEMENT !

L’UFAP UNSa Justice locale de la MA Arras qui ne peut fermer les yeux sur cette situation des plus
alarmantes, demande à nouveau le soutien de la direction interrégionale et le renfort d’agents par le biais
de mises à disposition.

Sans réaction rapide pour combler au moins en partie les carences de surveillants, l’UFAP UNSa Justice
prendra ses responsabilités et portera haut et fort les revendications des personnels arrageois !

Pour le bureau UFAP UNSa Justice.
Fabian JACOB Fabien HURTREL

Partager :

À voir aussi
Nationale

Non à la réforme des retraites !

Tableau de montée en charge basé sur le projet de réforme (fonctionnaires sédentaires et super actifs) A terme, tous les agents publics travailleront deux années

Formation 1er surveillant(e)s

L’UFAP UNSa Justice vous informe du calendrier prévisionnel relatif à la formation des 1er surveillant(e)s de la 31ème promotion : Amphithéâtre prévu le 15 mars

Régionale

UR Grand-Est : MOBILISATION !

L’UFAP UNSa Justice Grand-Est appelle tous les collègues à se joindre aux manifestations « contre la réforme des retraites » qui se dérouleront sur notre région le

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies