Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

QIMA Moulins, agression

le 28 aout 2023

Depuis vendredi, un détenu du QI multiplie les agressions et les menaces de morts.

Tout commence vendredi matin, où le détenu mécontent de ne pas voir la cheffe de détention, s’en prend violemment aux agents en leur projetant puissamment la porte dessus par un coup de pied, seul le professionnalisme des agents qui avaient placé leurs pieds en opposition a permis d’éviter des blessés. Le détenu a alors été neutralisé et placé au QD. Mais c’était sans compter sur le fait, que comme beaucoup, ce détenu n’assume pas ses actes et leurs conséquences et se fait sortir du QD avec une pseudo « tentative de pendaison ».

S’en suit un placement en DPU. Le détenu a alors commencé par inonder sa cellule, puis à obstruer son œilleton pour contraindre les agents du service de nuit à ouvrir la trappe, en profitant pour cracher sur ces derniers.

Le lendemain, le détenu a, alors qu’on lui annonçait la prolongation de son placement en DPU, agressé violemment un agent à travers la trappe de menottage, à l’aide d’une barre de fer qu’il avait arrachée et préparée à partir d’un morceau de cabine téléphonique.

L’agression a été très violente, heureusement que l’agent était équipé d’un bouclier. L’agent et le gradé, ont difficilement réussi à fermer la trappe. Pendant ce temps, le détenu a menacé de mort les personnels, menace maintes fois réitérées.

La suite, malheureusement, c’est que pour acheter le calme, le détenu a été sorti de la DPU en échange de son arme artisanale et a réintégré sa cellule à l’isolement.

Cette décision est un très mauvais signal à la population pénale et aux personnels !

Ce calme consenti à prix d’or est très relatif puisque ce dimanche, un autre détenu du QI a insulté violemment un agent et a répandu sous sa porte un mélange d’eau, d’urine et d’excréments.

Ce lundi matin, ce détenu a de nouveau insulté et menacé les agents et le gradé, allant jusqu’à leur cracher dessus.

La commission de discipline des prochains jours devra remettre les pendules à l’heure !

L’UFAP UNSa JUSTICE Moulins réclame la création d’une véritable cellule CPROU où un détenu ne devrait pas pouvoir se doter d’une barre de fer !

L’UFAP UNSa JUSTICE Moulins tient à apporter son soutien aux agents dont les nerfs ont été soumis à rude épreuve durant ce week-end.

L’UFAP UNSa JUSTICE Moulins se tient à disposition des agents pour les accompagner dans leurs démarches et les encourage à porter plainte contre ces deux détenus, qui se sont très défavorablement distingués ce week-end.

L’UFAP UNSa JUSTICE Moulins reste vigilante et attentive quant à la réponse pénale et administrative apportée à ces agressions, menaces et insultes qui ont émaillé ce week-end, et réclame la plus grande sévérité.

Pour le bureau local,
Cédric Rochis

Partager :

À voir aussi
Nationale

Déclaration liminaire CSA AP du 18.04.2024

Monsieur le président, L’UFAP UNSa Justice a pris acte de votre nomination aux responsabilités de Directeur de l’Administration Pénitentiaire et, remarque votre présence à la

Régionale

L’ORIGINE DU MAL CP Nanterre

Un duo infernal, a repris le flambeau et rien ne change…… Tout s’empire…… Les masques tombent, la synergie de ce duo despotique qui manie l’intimidation

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies