Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

RECHERCHE SURVEILLANT DESESPEREMENT !

Pour l’UFAP UNSa Justice le constat est clair : bien que le métier de surveillant pénitentiaire n’ait jamais été une vocation, l’AP ne peinait pas à recruter car les conditions salariales étaient attractives et permettaient à un surveillant stagiaire de gagner 1,5 fois le SMIC, mais c’était il y a 25 ans !

Depuis, malgré des réformes successives, le salaire, entre le gel du point d’indice et les augmentations successives du SMIC, a rendu nulle l’attractivité du métier de surveillant. Aujourd’hui, un surveillant commence au SMIC, soit une perte de salaire de 50% en 25 ans !

Pour l’UFAP UNSa Justice, le dernier recrutement de surveillants est le reflet de cette perte d’attractivité, à peine 18% des candidats inscrits se sont présentés aux épreuves et l’administration a donc annoncé qu’une seule promotion de surveillants rentrera en formation à l’ENAP au lieu des 2 escomptées…

Une chose est sûre pour l’UFAP UNSa Justice … Le rapport Sauvé, petit nom de la synthèse des Etats Généraux de la Justice, ne sauvera pas l’administration pénitentiaire. Les maigres propositions qui en ressortent concernant notre direction s’adressent principalement aux usagers « contraints » du service public et non aux personnels qui s’échinent pourtant chaque jour à continuer à faire fonctionner notre institution régalienne en pleine précarisation.

Quant à ceux qui misaient sur les Etats Généraux de la Justice pour obtenir une réFOrme ambitieuse pour le CEA, ils pourraient être qualifiés de FOssoyeurs du corps déjà bien malade des surveillants…

Pour remédier à cette situation, il existe des solutions mais pour cela il faut ouvrir le portefeuille comme l’a fait M. DARMANIN à l’Intérieur avec le Beauvau de la sécurité.

L’UFAP UNSa Justice rappelle l’urgence de lancer de réelles discussions sur une réforme statutaire :

  • Grille des Svts/Svts Brigadiers avec un indice sommital à 527 points
  • Fusion des grilles des Premiers Surveillants et Majors avec un indice sommital à 610

L’UFAP UNSa Justice rappelle l’urgence d’ouvrir également des discussions sur l’indemnitaire :

  • Augmentation de l’ICP avec un taux de base à 2400 euros
  • Augmentation des Forfaits dimanche et Jours Fériés
  • Augmentation des forfaits nuits
  • Augmentation du taux de la PSS

Monsieur le Ministre, si vous êtes en panne d’idée pour rendre attractif notre métier, l’UFAP UNSa Justice vous offre gracieusement ces quelques pistes de réflexion, ce qui vous évitera de payer grassement un énième cabinet privé de conseils ou de faire des états généraux. Avec l’argent économisé vous seriez peut-être en mesure de nous obtenir une réforme ambitieuse.

L’UFAP UNSa Justice, un syndicat qui s’engage pour le progrès.

Pantin, le 29 juillet 2022
Le secrétaire Général
Emmanuel CHAMBAUD

Partager :

À voir aussi
Nationale
Régionale

Roanne : Communiqué suite mouvement.

A Roanne, le 7 décembre 2022 L’UFAP-UNSa Justice a toujours été un syndicat de dialogue et de proposition.Néanmoins depuis plusieurs mois, le dialogue est rompu

MA Nice: LA PRIME DE LA COLERE

L’UFAP UNSa Justice Nice apprend que cette année, les surveillants, gradés, administratifs et techniques ne bénéficieront pas de la prime de surencombrement de 100 euros

Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies