Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

RECRUDESCENCED’AGRESSIONS…

Depuis plusieurs semaines, le Centre Pénitentiaire de Beauvais, subit une augmentation non-négligeable d’actes de rébellion envers l’institution, mais aussi d’agressions envers le personnel.

Si la vague de chaleur caniculaire est derrière nous, nos pensionnaires quant à eux ne sont pas descendus en température. La qualité d’Etablissement à Réinsertion Active est bel et bien terminée !

LES FAITS DE VIOLENCE ENVERS LES PERSONNELS SONT EN FORTE AUGMENTATION…

Depuis plusieurs semaines le Quartier-Femme doit faire face à des personnes détenues de plus en plus réfractaires à l’autorité, prêtes à en découdre avec nos collègues à la moindre occasion. Fort heureusement, grâce à l’engagement et la maitrise des pratiques professionnelles des agents, bon nombre d’évènements douloureux ont pu être évités, n’en déplaisent à certains, et cela vaut également pour l’ensemble de la détention.

Hier encore, ce sont nos collègues du QI/QD qui ont dû essuyer les coups d’un individu bien décidé à se faire du bleu. Au quartier d’isolement, le personnel affecté sur ce lieu sensible, doit effectuer le sondage des barreaux et le contrôle de la cellule, mais le détenu n’obéit pas aux multiples injonctions formulées et refuse de se soumettre aux mesures de sécurité. Vers 17h30, nos camarades réussissent tant bien que mal à forcer le détenu à s’exécuter, ce qui provoque une réaction de violence de sa part. L’intervention qui suivra pour le maitriser entrainera sa mise en prévention.

Comme ci-cela ne suffisait pas, durant la nuit, lors de la ronde au Quartier Disciplinaire vers 0h10, ce même détenu refuse de retirer la couverture positionnée de façon à obstruer toute vue. Les collègues doivent donc s’équiper comme le prévoit la note de gestion particulière de cet individu et interviennent dans la cellule, où le forcené debout sur le lit, les poings fermés les attend prêt à en découdre, insultant et menaçant nos collègues de « les TUER » ! Suite à l’intervention deux agents se verront prescrire 3 jours d’I.T.T chacun (contusions aux mains), et un autre devra subir des examens complémentaires.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais félicite une nouvelle fois le professionnalisme remarquable des personnels
lors de ces interventions.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais souhaite un prompt rétablissement aux agents blessés, victimes de ces
agressions et leur apporte son indéfectible soutien. Quant au détenu maintenant transféré sur un autre
établissement, il va de soi qu’il devra répondre de ses actes devant la commission de discipline.

L’UFAP UNSa Justice Beauvais souligne l’intervention rapide de l’officier de permanence, mais aussi de
l’ensemble de la Direction qui s’est déplacé sur l’établissement.

Néanmoins, l’UFAP UNSa Justice Beauvais dénonce avec force l’insécurité grandissante au sein de notre détention, et exige de nos hiérarchies qu’elles prennent à bras le corps ces nombreux problèmes de violence.

Le bureau UFAP UNSa Justice de Beauvais

Partager :

À voir aussi
Nationale

Indemnitaire CEA

L’UFAP UNSa justice est engagée depuis 35 ans au service des agents pénitentiaires du terrain, avec pour seul objectif la défense des situations individuelles et

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies