Organisation Syndicale Multi-Catégorielle

ROANNE : TROP, C’EST TROP !

28/09/2022, à Roanne

L’énergumène du quartier femme a encore fait parler d’elle.

A 10h15, la détenue a mis le feu à des papiers afin d’attirer l’attention des surveillantes.

A l’ouverture de sa porte, la détenue a bousculé les surveillantes et a bloqué la porte de sa cellule.

L’intervention a eu lieu et la détenue a été placée au quartier disciplinaire.

Pour l’UFAP-Unsa Justice la mascarade a assez duré.

Le bilan est d’une surveillante blessée qui va se rendre à l’hôpital.

L’UFAP-Unsa Justice de Roanne a rencontré la Direction à plusieurs reprises afin de tirer la sonnette
d’alarme.

La Direction a joué la montre sur le transfèrement de cette détenue et le constat est sans appel :

C’est un échec !!!

Pour l’UFAP-Unsa Justice, il faut faire partir cette détenue qui n’a pas sa place dans notre
établissement.

Les agents sont épuisés et un nouveau palier a été franchi.

Aujourd’hui, l’UFAP-Unsa Justice attend un geste fort de notre Direction et un soutien sans faille.

L’UFAP-Unsa Justice milite pour la création d’établissements permettant d’accueillir les détenus qui
n’ont plus leurs places dans les détentions ordinaires.

L’UFAP-Unsa Justice encourage les personnels à porter plainte et accompagnera les agents dans
leurs démarches administratives.

L’UFAP-UNSa Justice une présence quotidienne !


Jean-Louis PICORNELL pour l’UFAP-Unsa Justice

Partager :

À voir aussi
Nationale

Indemnitaire CEA

L’UFAP UNSa justice est engagée depuis 35 ans au service des agents pénitentiaires du terrain, avec pour seul objectif la défense des situations individuelles et

Régionale
Cliquez-ici pour modifier vos préférences en matière de cookies